L’Alliance des forces pour le progrès et le Parti socialiste risquent d’être les agneaux du sacrifice avec les retrouvailles de la famille libérale. Pour beaucoup, Idrissa Seck a plus de chance d’être le candidat de Benno à la prochaine joute électorale que le Ps ou l’AFP qui se sont dissous au sein de l’APR. Mais, l’enseignant chercheur en politique Moussa Diaw, lui, ne croit pas que le Ps et l’AFP vont accepter de se faire marginaliser sous le prisme d’une retrouvaille des libéraux.
Retrouvaille des libéraux: « Je ne crois pas que le PS et l’AFP vont accepter de se faire marginaliser sous ce prisme », Moussa Diaw
« De toute façon la confrontation idéologique n’aura pas lieu car Benno en tant que coalition est conçue sur une base élargie politiquement. Maintenant, reste la bataille de positionnement par rapport à des intérêts et des enjeux électoraux qui se dessineront prochainement », soutient le professeur Moussa diaw.

De son coté, le journaliste Momar Diongue estime malgré que certains membres de l’Afp veulent évaluer leur présence dans Benno en vue des échéances futures, rien ne va changer.

« Vous avez entendu Pape Sagna Mbaye dire que l’Afp aura un candidat en 2024. Il dit également que si le Président Macky Sall se présente en 2024, il sera leur candidat. Vous voyez !» indique le journaliste qui pense que ces deux partis vont aller à l’encontre de Benno que si une frange beaucoup plus jeune fasse dans la dissonance et aller jusqu’au bout en exigeant d’avoir un candidat lors des prochaines échéances électorales.

Le Témoin



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/3hEARYZ
via gqrds
Share To:

ThiesActu

Post A Comment:

0 comments so far,add yours