Affaire Adji Sarr- Voici l’intégralité du discours d’Ousmane Sonko - THIESACTU

Breaking

vendredi 26 février 2021

Affaire Adji Sarr- Voici l’intégralité du discours d’Ousmane Sonko

Affaire Adji Sarr- Voici l’intégralité du discours d’Ousmane Sonko
« Chers compatriotes, voici maintenant presque 25 jours que notre pays retient son souffle, suspendu à une sordide machination politique aux conséquences imprévisibles. J’ai décidé de m’adresser encore à vous, en tant qu’acteur principal, malgré moi, de ce feuilleton.
que ne mérite pas notre nation. Cet épisode sombre de notre histoire nous appelle collectivement et individuellement à l’introspection. En ces heures difficiles de l’humanité frappée par un ennemi invisible, nos dirigeants n’avaient-ils rien de plus vital à faire que d’obscènes complots ? Le peuple Sénégalais, déjà tenaillé par toutes les inquiétudes, mérite t-il ce spectacle désolant et indigne ? nous sommes aujourd’hui la risée de l’Afrique et du monde, par la faute de Macky Sall et son clan d’ambitieux et de haineux. Au regard de ce que sont devenues nos institutions (de simple appareil de Kompromat politique) cette introspection, chers compatriotes, exige que chacun de nous se reporte à toutes ces occasions manquées de bâtir un véritable État, dont les plus récentes sont les conclusions des assises et de la CNRI.
Mais permettez-moi avant tout :

De remercier le peuple Sénégalais de son élan incroyable de solidarité, malgré l’extraordinaire machine de propagande et de désinformation mise en place ; singulièrement ces pans entiers des personnalités politiques et citoyennes qui, le lundi 8 février, sont venus partager mon hospitalité faite de grenade lacrymogène ;
De remercier, encourager et féliciter les jeunes qui se sont érigés en boucliers. Je comprends votre message et je sais que vous avez compris le nôtre : nous avons tous compris notre mission et accepté de l’assumer ;
De remercier notre pôle d’avocats de son engagement dans ce dossier et l’assistance inlassable qu’il apporte à nos frères et sœurs, otages politiques de Macky Sall.
De remercier tous les chefs religieux qui m’ont envoyé des émissaires ou m’ont appelé pour compatir, encourager et formuler des prières. Si je n’ai pas essayé de les
impliquer d’avantage, c’est parce que je sais pertinemment que Macky Sall, pour la réalisation de son projet, n’écoute et ne respecte personne, pas même eux. Les antécédents récents de dossiers de liquidation politique parlent d’eux même. Seul le peuple souverain peut l’arrêter.
D’adresser mes profonds remerciements à mes collègues députés de l’opposition, non-inscrits comme membres du groupe Liberté-Démocratie, de leur soutien sans
faille. Mention spéciale à mon avocate madame Aïda Mbodj, les honorables Moustapha Guirassy et Cheikh Bamba Dièye, dont la démission du cirque de l’Assemblée, et surtout les interventions au niveau des médias ont été d’un apport inestimable pour l’éclairage de l’opinion. De même que Abdou Mbacké Bara Dolli. Force et courage à vous !
Chers compatriotes, malgré l’énorme campagne de désinformation payée à coup de milliards, le complot ”mackyavélique” a accouché d’une toute petite souris.
Macky Sall et son groupe de comploteurs ne s’attendaient certainement pas à ce scénario quand ils ficelaient leur entreprise criminelle.
Jamais plan n’a été aussi vicieux. Tout avait été malicieusement synchronisé : couvre-feu plus état d’urgence pour neutraliser le peuple, bombardements dans une partie du territoire national pour pouvoir invoquer la sécurité nationale au besoin. C’est hallucinant ce qu’il a fallu imaginer et déployer pour la liquidation d’un seul homme. Rien n’a été oublié, sauf Dieu, l’Unique Omnipotent.
Je m’adresse à macky sall et compagnie. Nous connaissons vos viles méthodes. Mais soyez assurés que nous avons du répondant pour jouer sur votre terrain. Je n’en dirai pas plus.
Je ne perdrais pas encore beaucoup de temps aux détails de l’affaire :
ACTE I : L’ECHEC DU COMPLOT
1- UN PV D’ENQUÊTE À DÉCHARGE POUR NOUS
Les témoins
Le bulletin médical
2- UN PV D’ENQUÊTE DISCRÉDITANT LA PLAIGNANTE
Les incohérences
Les mensonges
3- UN PV D’ENQUÊTE QUI LANCE LA PISTE DU COMPLOT
Implication BBY
Mise à nu d’une association de malfaiteurs impliquant, en plus, un avocat et un
médecin
Le message de l’avocate en question :
« Un conseil très important dans ce dossier DSK

L’envoyer en prison c’est pas une bonne solution. Cela va entraîner le pays dans un cycle de manifestations pour sa liberté ici comme à l’étranger. Après la levée de son immunité, il faudra juste que les enquêteurs lui envoie sa convocation. Il vient répondre. Ils le laissent rentrer pour revenir le lendemain jusqu’à la fin de son audition.
Le juge organise le procès et les avocats vont le pousser à avouer publiquement le rapport sexuel. Ca suffit. Et là, il sera discrédité devant l’opinion. Aller vers la
condamnation serait une grosse erreur et cela va installer le pays dans un cycle de manifestations. Et libre, cette image de DSK va le suivre partout ».
Ce message révèle l’implication dans le complot de cette avocate, réputée liée à un ministre des sales boulots du macky.
4- D’OÙ L’INTÉRRUPTION INJUSTIFIÉE DE L’ENQUÊTE PAR LE
PROCUREUR
ACTE II : POURQUOI MON IMMUNITÉ RESTE INTACTE :
I- Vices de la phase d’enclenchement judiciaire de la procédure
1- Le doute manifeste du procureur qui, dans son réquisitoire, en date du 9 février 2021, adossé sur le seul PV d’enquête, a requis contre X et non Ousmane Sonko, même la pauvre victime collatérale, Ndeye khady Ndiaye, n’a pas été visée puisque, dans sa précipitation, a mis « Ndeye khady Diagne » ;
2- L’empressement injustifié du juge d’instruction, Mamadou Seck, rappelé sur Dakar le même jour, alors que son père venait de décéder la nuit, pour immédiatement
désigner l’adversaire politique de Macky sall, en dehors de tout élément en surplus de ceux dont disposait le procureur de la République, maître des poursuites ;
3- C’est ainsi, qu’’il a immédiatement informé le procureur de la République d’une demande de levée de l’immunité parlementaire de Ousmane Sonko. De mémoire de
praticien, jamais une procédure n’a été aussi expéditive, irrégulière et partisane. Le seul domaine où Macky Sall réussi
II- Vices de la procédure parlementaire (article 61 Constitution, articles 51, 52,
40, 32 et suivants du règlement intérieur de l’Assemblée Nationale)
Un dossier qui ne comporte pas le réquisitoire du procureur mais qui commence avec la lettre très tendancieuse du juge d’instruction, monsieur Mamadou Seck ;
Dossier qu’on refuse de transmettre aux membres de la commission ad-hoc, pour leur permettre d’avoir des opinions éclairées et travailler en conséquence ;
Précipitation à m’envoyer une convocation alors même que les membres de la commission n’avaient pas encore validé un plan de travail ; Démission de deux membres de l’opposition rendant sa composition irrégulière (art 32) Conséquence : elle ne peut lever mon immunité. Toute cette mascarade vise un seul but : m’inculper le plus rapidement possible, décerner le mandat de dépôt, ouvrir une instruction non limitée dans le temps pour me laisser pourrir en prison et me radier de la liste électorale, ternir mon image et me décrédibiliser.
Hé bien je dis non à la levée viciée d’une immunité que nous confèrent la confiance et le suffrage des Sénégalais. Non à mon arrestation illégale et imminente, programmée par Macky Sall en personne.
Chers compatriotes, comme je vous l’avais dit, Macky Sall n’en a cure du droit et des procédures, quand il lance une sale entreprise de liquidation d’un adversaire politique, rien ne l’arrête si ce n’est le rapport de force politique et social. D’où ma décision d’invoquer mon droit constitutionnel, naturel et individuel à la résistance à l’oppression. Ma ferme résistance se manifeste par :
mon refus de reconnaissance de la légalité de la commission ad-hoc, de ses recommandations et de la résolution de la plénière illégitime de BBY ;
La conséquence logique est que mon immunité parlementaire demeure intacte ;
La récusation de Mamadou Seck, ce juge partial du 8é cabinet, non indépendant du procureur de la République et du gouvernement de Macky Sall ;
J’invite les Sénégalais par la même, à prêter un œil attentif au doyen des juges d’instruction, Samba Sall, pour toute participation éventuelle au traitement de ce dossier. Car, c’est connu de tous, tous les coups foireux contre les opposants politiques ou citoyens au régime Sall passent par ce triangle des Bermudes judiciaires (Bassirou Gueye – Samba Sall – Mamadou Seck).
Si Macky Sall veut me liquider, il devra pour une fois accepter de se salir les mains au lieu de se cacher lâchement derrière ses barbouzes de la justice.
Mais je tiens à dire ici et maintenant que, en dehors de quelques petits soucis rhumatismaux bénins, je ne souffre d’aucune maladie cardiaque, pulmonaire, rénale ou autre diabète. Je suis en excellente santé par la grâce de Dieu. En conséquence, Macky Sall sera personnellement responsable de tout ce qui pourrait m’arriver, notamment en termes d’empoisonnement par quelques méthodes sophistiquées.
Chers compatriotes, je lance un appel à la Nation Sénégalaise, sans exclusive : le moment que nous vivons est historique, il est donc forcément très grave. Il est temps que chacun comprenne que Macky Sall est prêt à tout pour son obsession dynastique, y compris compromettre notre acquis le plus fondamental : la cohésion sociale.
Il nous est revenu des jeunes arrêtés que lors des interrogatoires, deux questions leur étaient posées : de quelle région êtes-vous ? à quelle ethnie appartenez-vous ?
Chers compatriotes, refusons ce dessein funeste visant à instaurer le chao pour justifier le recours à toutes sortes de méthodes de répression sur le peuple. Nous sommes tous simmultanément ouolof, sérere, halpoular, diola, mandingue, bassari, mankagne, bambara, diakhanké, ndiago, peulh… nous sommes, simplement, une nation unie. Et je suis l’exemple achevé de ce métissage qui fait de nous tous un et un seul peuple.
Cette affaire qu’ils ont voulu instrumentaliser pour diviser les sénégalais, les a au contraire rapproché. Comme ma propre et modeste personn...



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/3ktB4js
via gqrds

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire