Conseil des ministres : Les décisions phares du 17 février 2021 ! - THIESACTU

Breaking

jeudi 18 février 2021

Conseil des ministres : Les décisions phares du 17 février 2021 !

Le Président de la République, Son Excellence Macky SALL a présidé, en visioconférence, ce mercredi 17 février 2021, le Conseil des Ministres. A l’entame de sa communication, le Chef de l’Etat a réitéré ses condoléances ainsi que celles de la Nation, au Khalife général de Médina Baye, Cheikh Mahine Ibrahima NIASS et à la Oumah […]

Le Président de la République, Son Excellence Macky SALL a présidé, en visioconférence, ce mercredi 17 février 2021, le Conseil des Ministres.

A l’entame de sa communication, le Chef de l’Etat a réitéré ses condoléances ainsi que celles de la Nation, au Khalife général de Médina Baye, Cheikh Mahine Ibrahima NIASS et à la Oumah Islamique, suite au rappel à Dieu de Mouhamadou Mansour NIASS, Ambassadeur itinérant.

Le Président de la République a, par ailleurs, souhaité, en ce mercredi des Cendres, un excellent carême à la Communauté catholique. Il exprime aux fidèles, sa solidarité en cette période de ferveur religieuse et de prières.

Le Chef de l’Etat, revenant sur la réunion qu’il a présidée, le mardi 09 février 2021, consacrée au Secteur stratégique du Pétrole et du Gaz, a rappelé au Gouvernement l’importance primordiale qu’il accorde à la gestion optimale des ressources pétrolières et gazières.

Le Président de la République a indiqué, à ce propos, la nouvelle feuille de route, visant à accélérer les réformes et l’exécution des projets pétroliers et gaziers, de même que leur encadrement adéquat par les différents ministères et structures parapubliques impliqués.

Le Chef de l’Etat rappelle, dans ce cadre, l’impératif d’anticiper et d’asseoir la préparation des structures et du capital humain à l’aune d’un Pays qui entre, à partir de 2023, dans l’exploitation pétrolière et gazière, complexe par nature, car intégrant plusieurs dimensions (technique, juridique, économique, budgétaire, financière, sécuritaire, environnementale et sociale…).

Le Président de la République demande, dès lors, au Gouvernement d’accentuer la transformation des organisations et des méthodes de travail, en vue de l’ancrage durable d’un système national cohérent, pragmatique et performant de supervision, de coordination des interventions et de suivi évaluation des réformes et de l’exécution des projets pétroliers et gaziers.

Le Chef de l’Etat invite, à ce titre, le Ministre du Pétrole et des Energies, à mettre en place un système innovant de reporting des informations et activités sur l’écosystème pétrolier et gazier à travers, PETROSEN Holding SA, notamment.

Le Président de la République rappelle, à cet égard, l’impératif d’une optimisation de la gestion de l’actionnariat de l’Etat dans le secteur pétrolier et gazier.

Le Chef de l’Etat souligne également l’urgence, pour PETROSEN, de finaliser la doctrine sur les Contrats de Partage de Production et les Accords d’Association avec les Opérateurs.

Le Président de la République indique, de surcroît, la nécessité d’assurer la montée en puissance de l’Economie du Pétrole et du Gaz avec une forte implication des privés nationaux et un élargissement des transferts de technologies dans la mise en œuvre du contenu local.

Le Chef de l’Etat demande, notamment, au Ministre du Pétrole et des Energies, de mettre en œuvre une stratégie de communication cohérente sur la gestion pétrolière et gazière, en assurant une vulgarisation inclusive de la loi sur le contenu local.

Le Président de la République demande, en particulier, au Ministre des Finances et du Budget, de finaliser, avant fin mars 2021, le projet de loi sur le partage des revenus tirés de l’exploitation des ressources pétrolières et gazières.

Le Chef de l’Etat invite, enfin, le Gouvernement à soutenir l’édification rapide de l’Institut National du Pétrole et du Gaz (INPG) à Diamniadio, de même que la régulation des formations dans le secteur, afin de renforcer le capital humain national, fondamental dans la gouvernance maitrisée de nos ressources pétrolières et gazières.

Abordant la question liée à l’intensification du processus d’industrialisation du Sénégal, le Président de la République invite, le Ministre du Développement industriel et des Petites et Moyennes Industries, à accélérer, en relation avec le Ministre de l’Economie, du Plan et de la Coopération et les autres Ministres concernés, le processus d’implantation des quatre (04) agropoles, notamment les Agropoles Sud et Ouest (Malicounda, Sandiara, Nguéniène), dont les travaux doivent démarrer au courant du premier semestre 2021, afin d’asseoir la relance de l’économie et l’aménagement durable du territoire national.

Le Chef de l’Etat signale, en outre, au Gouvernement l’urgence qu’il accorde au démarrage effectif de la seconde phase du Parc industriel et international de Diamniadio, infrastructures qui va contribuer au renforcement qualitatif de notre tissu industriel, tout en participant de manière dynamique à la politique de promotion des emplois décents dans des domaines porteurs de croissance.

Le Président de la République informe, dans cette perspective, qu’il présidera prochainement une réunion élargie, sur la politique d’industrialisation.

Poursuivant sa communication, le Chef de l’Etat informe le conseil, avoir engagé, depuis 2012, la mise en œuvre d’une politique sportive performante avec l’édification d’infrastructures modernes (Arène nationale, Dakar Aréna, Grand Stade du Sénégal, etc.) en plus de la construction et la réhabilitation de plusieurs stades régionaux.

Le Président de la République demande, à cet effet, au Ministre des Sports, en relation avec les Ministres en charge des Finances et des Partenariats public-privés (PPP), de lui proposer un modèle de gestion des infrastructures sportives réalisées par l’Etat, avec un cahier des charges pour l’exploitant, garantissant la maintenance durable et la rentabilisation des édifices.

Le Chef de l’Etat invite, particulièrement, le Ministre des Sports à accentuer la réforme des textes législatifs et réglementaires relatifs au Sport national, en tenant compte du rôle d’encadrement de l’Etat et des responsabilités des fédérations sportives.

Sur le climat social, la gestion et le suivi des affaires intérieures, le Président de la République demande au Ministre du Travail et du Dialogue social, de lui présenter, à la fin du mois de février 2021, un rapport général sur le dialogue social et la situation des travailleurs dan...




from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/3ppFkBe
via gqrds

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire