Les cadres de l’Apr de la commune de Keur Massar sont très remontés contre la sortie récente des responsables locaux du Parti Pastef qui accusent leur mentor Macky Sall d’être derrière l’affaire Adji Sarr -Ousmane Sonko, pour le liquider politiquement. Ils ont fait une sortie pour charger leurs adversaires par la voix de leur coordonnateur communal Pape Ibrahima Demba.
Contre- attaque des cadres de l’ APR Keur Massar : «C’est injuste et malhonnête d’accuser le président Macky »
Moins de 24 heures après la sortie au vitriol de certains militants du parti Pastef de la commune de Keur Massar accusant le Président Macky Sall d’être derrière l’affaire Adji Sarr pour pouvoir liquider leur mentor Ousmane Sonko accusé de viol, la réaction ne s’est pas fait attendre dans le camp de la majorité présidentielle.

Et c’est Pape Ibrahima Demba le coordonnateur communal des cadres de l’Alliance pour la république (Apr), parti au pouvoir, qui monte au créneau pour s’en prendre à leurs détracteurs.
« Nous condamnons l'attitude antirépublicaine et antidémocratique de ces responsables du parti Pastef pour vouloir mettre sur le dos du président de la République Macky Sall le problème auquel est confronté Ousmane Sonko. Macky Sall n’est responsable ni de près ni de loin », a fait savoir Pape Ibrahima Demba.

Et d’ajouter : «Il serait même injuste et malhonnête d'accuser le président de la République Macky Sall dans l'affaire privée qui lie Adji Sarr et Ousmane Sonko. Le président de la République Macky Sall n'a rien à voir dans cette histoire. Qu’on le laisse tranquille car Macky n’est pas un comploteur !»

Prenant encore la défense de leur mentor, monsieur Demba ajoute : « Mêler Macky Sall à cette histoire est lâche et mesquin. Sonko a le droit d'aller se masser où il veut et s’il a des problèmes avec sa masseuse, ce n’est pas par la faute de Macky Sall. Il n’a qu’à le régler avec Adji Sarr et s’expliquer avec la justice.»

Quant à la levée de l'immunité parlementaire de Ousmane Sonko, le coordonnateur des cadres de l’Apr de Keur Massar précise : « Il ne nous revient pas de parler d’un dossier pendant en justice. Cette demande de levée de l’immunité parlementaire de Sonko ressort de la demande des autorités judiciaires et de la procédure légale. Donc, laissons la justice faire son travail. En tout cas, nous avons confiance en la justice sénégalaise, et on fait appel à plus de sérénité des gens patriotes pour l'intérêt supérieur de la nation et la stabilité nationale. »
L’As



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/3bDq9PU
via gqrds
Share To:

ThiesActu

Post A Comment:

0 comments so far,add yours