J'ai mal pour la République et pour la... Cosméticienne ! ( Ibou Ndoye ) - THIESACTU

Breaking

lundi 1 février 2021

J'ai mal pour la République et pour la... Cosméticienne ! ( Ibou Ndoye )

J'ai mal ! Je me sens mal dans ma peau, dans mon esprit ! Je suis mal dans ma conscience, dans mon cœur ! J'ai mal, j'ai vraiment mal, et j'ai surtout mal pour mon pays, pour la République, pour ma patrie ! J'ai mal pour le Sénégal, ce Sénégal de toutes les convoitises sur la scène continentale, notre Sénégal de la Teranga. Ce merveilleux espace, géographiquement béni de Dieu qui l'a placé à l'extrême Ouest d'une vaste Afrique qu'il sert de point d'entrée dans un.monde de plus en plus attiré par le continent noir du fait des mutations profondes majeures qui vont déterminer là-venir de la planète et de l'humanité. Cette puissance dormante en ressources naturelles stratégiques pour qui les grands décideurs du monde ont les yeux de Chimène afin de nouer des partenariats de rêve. Ce pays petit en superficie mais grand et riche de sa sublime réputation diplomatique et politique d'une part et d'autre part, fort de la qualité supérieure de ses dignes fils ayant aidé à façonner son image reluisante sur la scène internationale, de par leurs parcours respectifs, leurs œuvres grandioses et leurs hauts fais historiques. Par Iboundoye Diender
J'ai mal pour la République et pour la... Cosméticienne ! ( Ibou Ndoye )
Le Sénégal des Souleymane Baal, Lat Dior Diop, Aline Sitoe Diatta, Cheikh Ahmadou Bamba, Omar Foutiyou Tall, Maba Diakhou Ba, Limamoul Mahdi, Elh Malick Sy, Battling Siki, Léopold Sedar Senghor, Mamadou Dia, Abdoulaye Wade, Cheikh Anta Diop, Abdou Diouf, Youssou Ndour,, j'en passe.

À cette liste, peuvent s'ajouter d'autres figures peut-être anonymes ou peu et pas du tout célèbres mais dont les immenses services rendus à notre patrie forcent le respect des concitoyens. Et n'en déplaise à Madamne Aminata Lô, le nom d'un certain Macky Coumba Thimbo Sall est inscrit pour toujours dans les rayonnantes et valeureuse pages du registre historique des brillantissimes fils du pays, retenu par la mémoire collective. Quand le président Abdou Diouf, après 20 ans de pouvoir et 20 ans d'observation des faits politiques, déclare que le chef de l'État actuel a fait plus que tous ses prédécesseurs dans le cadre du développement économique et social du Sénégal, c'est un compliment qui sert de référence. A retenir absolument ! Oui, j'ai encore mal quand résonnent dans mes oreilles, telle la hurlerie assourdissante d'une louve perdue en mal de proie, les absurdités de la dame Aminata Lô à l'encontre d'agents de la police nationale et du président de la République.

Tous les compatriotes épris de justice, animés de bonne foi et à l'esprit hautement républicain sont indignés par ses propos. Mais il y a CONCITOYENS et CITOYENS-CONS dont la fille gâtée qu'elle est, en est l'incarnation parfaite. La République a ses vertus qu'elle transmet à ses dignes serviteurs. À nous demander si réellement, cette dévergondée d'Aminata Lô a été une seule fois ce qu'elle est : Ministre, tout de même ancienne, de la République du Sénégal ? Elle représente aujourd'hui ce qu'il y a de plus répugnant dans la vie de quelqu'un ayant au moins passé une seule heure en Conseil des ministres autour d'un chef d’État. Mais on le sait, il ne suffit pas de porter pompeusement le titre et de se draper de ses oripeaux.

Être Ministre, c'est un comportement, une attitude, des aptitudes, un tempérament, de la réserve, une posture, un savoir-faire, un.savoir-vivre et l'amour de la patrie.

Elle aurait usé de ses qualités de... cosméticienne pour exposer son image autrement et ne pas se donner aussi tristement en spectacle, personne ne trouverait rien à dire.

Oui, c'est le seul pedigree qu'on lui connaît (officiellement du moins), quand il a fallu justifier sa nomination dans le gouvernement du temps du régime libéral.

Oui, une professionnelle spécialiste de la peau, (humm !!!), des techniques de soins, de manucure, de maquillages, de modelages esthétiques et... dépilation. Il n'y a pas à rigoler, il n'y a pas de sot métier.

Seulement, confier des responsabilités aussi sacralisées à des individus de la trempe de cette Aminata Lo -là révèle à l'épreuve qu'elle avait été surestimée, abusivement côtée à sa nomination dans l'équipe gouvernementale.

A l'entendre débiter des insanités à l'odeur des pires caniveaux, à l'encontre du président de la République, on peut être amenés à penser qu'elle en veut à mort à Macky Sall pour des raisons autres que celles ayant prévalu à son interpellation par les limiers de la police.

Une.chose est sûre, ses piètres prestations politiques ne lui 'ont jamais suffi pour s'offrir une place de choix sous le soleil aux rayons marrons depuis mars 2012. Dieu sait qu'elle a beaucoup fait, trop même pour se faire accepter ! En vain. Nous en savons aussi... Bref, à la lumière du numéro grotesque qu'elle vient de servir à la République, il n'y a pas à regretter sa non intégration. Même si, en bon chef de famille, le chef de l'État l'a beaucoup aidé à éponger ses... créances dues à un riche éleveur pendant qu'elle était minisrre dans un régime finiassnt. Aminata Lo sait très bien que le président Macky Sall a beaucoup fait pour elle durant ces huit dernières années. Et pour beaucoup d'autres de ses anciens adversaires politiques pour ne pas dire ennemis, au moment de la traversée du désert, plus que ce qu'il ait fait pour bon.nombre de compagnons historiques.

D'aucune pensent alors que, eu égard à son attitude si bizarre et incongrue, elle a droit aujourd'hui aux délices d'un asile psychiatrique, et bien sûr, aux frais de la République. Ou tout simplement un séjour au gnouf pour lui faire comprendre la gravité de son acte désobligeant, injurieux et et particulièrement blessant. Peut-être que oui, peut-etre que non. Dans tous les cas, sa conscience est loin d'être de ganz leicht comme disent les Allemands, c'est-à-dire tranquille ou de tout repos... Cela lui suffit certes, je pense, pour torture ! Mais elle mérite de subir, toutes proprtions gardées, les foudres de la loi dans toute sa rigueur. Pour l'exemple !

Nb: entre 2014 et 2016, cette dame était attachée dans une chambre a guinaw rail pour des raisons de troubles mentaux qui du reste demeurent héréditaires chez elle. Yedd Yereum moko gueune.



Iboundoye Diender



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/36wjXYt
via gqrds

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire