Ousmane Sonko est bien un fidèle client du salon Sweet Beauté Spa. Mais c’est pour des raisons médicales qu’il effectue des séances de massage depuis 2007, sur recommandation de ses médecins. Le député a évoqué ses problèmes musculaires pour expliquer sa présence dans ce salon. Quelques extraits de sa déclaration !
Ousmane Sonko confirme qu’il est allé au salon Sweet Beauté Spa et brandit son dossier médical
Mes problèmes musculaires
« Depuis tout petit j’ai des problèmes musculaires. J’ai un dossier médical complet sur ça et qui pourra être certifié par les médecins qui me suivent devant un tribunal. (...) C’est En 2007 que mon orthopédiste m’a conseillé des pratiques comme la natation, éviter les sports de contact et des séances de massage »

Le salon de massage coréen hors de prix
« Un ami médecin m’a emmené dans un salon géré par un Coréen. Mais la séance de massage est facturée à 200 000 Fcfa. Après la séance, j’ai dit à mon ami que je suis opposant et je n’ai pas les moyens de me payer des séances de massage à ce prix »

Les raisons de ma présence au salon Sweet Beauté
« C’est alors qu’un autre ami m’a conseillé le salon Sweet Beauté Spa, qui a un agrément de l’Etat et qui a des caméras de surveillance dans chaque salle. J’ai d’abord demandé s’il y avait des masseurs. La dame m’a fait savoir qu’il n’y avait que des masseuses. C’est alors que j’ai appelé un ami Ouztass pour lui expliquer que j’ai une maladie qui nécessite des séances de massage, mais il n’y avait que des filles à disposition pour le faire. Il m’a clairement dit que si ma motivation n’est autre que de me soigner, l’Islam n’y voyait aucun inconvénient. (...) J’y suis allé à 21 heures parce que ce que je ressentais moi seul le sais. J’ai exigé des deux masseuses une séance de 10 minutes compte tenu de mon manque de temps »

Un complot fomenté par Macky, Antoine Diome et Serigne Bassirou Gueye
« Nous avons des preuves que nous allons sortir dans les prochains jours que tout ceci n’est qu’un complot ourdi par Macky Sall et piloté par le ministre de l’Intérieur. Le procureur Serigne Bassirou Gueye a organisé la torture de la propriétaire du salon jusqu’à mettre en danger de mort son nourrisson de 4 semaines pour qu’elle change sa version des faits et m’enfonce. (...) La fille qui m’accuse a encaissé de l’argent. Nous savons qui lui a payé et par qui il est passé. (...) Dès demain, mes avocats vont d’ailleurs déposer une plainte »

« Ce combat contre ce complot est une question de vie ou de mort »
« J’appelle tous les Sénégalais à venir mener ce combat contre ce complot de Macky Sall. C’est une question de vie ou de mort. Ce combat ne sera pas comme les autres. L’heure est grave. »


pressafrik



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/2O7fZ1U
via gqrds
Share To:

ThiesActu

Post A Comment:

0 comments so far,add yours