Alors que l’affaire de Mbour 4 à Thiès, où des maisons entières ont été démolies par la Direction de la Surveillance et du Contrôle de l’Occupation du Sol (DSCOS), voilà qu’un autre scandale voit le jour : la vente des terrains affectés aux espaces publics, toujours à Thiès. Alors que la DSCOS est pointée du doigt, le Président Macky Sall est interpellé.
Remous autour du foncier à Thiès : Macky interpellé sur la vente des espaces publics, la DSCOS indexée
Alors que cette affaire n’a pas encore connu son épilogue, voilà que d’autres surgissent, toujours à Thiès. Du côté de Thialy et de Nguinth extension, les espaces publics sont en train d’être commercialisés, nous informe le site Afrik.com
.
Par qui ?

C’est là toute la question. « Des gens se sont amenés, ont mesuré et sont repartis. Ils nous ont seulement indiqué que cet espace devant ma maison a été cédé. Que d’ailleurs, tout l’espace a été morcelé », informe Mère Thiama, habitante de Nguinth Extension.

C’est pourquoi selon nos confrères, prêtes même à y laisser leur vie, les populations ont décidé de s’opposer à ces constructions qui ne répondent pas aux normes, puisqu’il est prévu qu’elles soient érigées sur leur espace de loisirs.

« Nous laisserons nos vies, s’il le faut, pour empêcher à ces gens de spolier ces terrains visant à donner un bon cadre de vie à nos enfants », lance cet habitant très furieux.

« Dans la mesure où les maires de Thiès rament à contre-courant des aspirations des populations, Macky Sall devrait installer des délégations spéciales dans toutes les communes de Thiès, sans exception », suggère un autre qui se dit convaincu que le chef de l’Etat « doit aussi fouiller dans le travail de DSCOS ». « La confiance n’exclut pas le contrôle », dit-il.



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/3dA3qaj
via gqrds
Share To:

ThiesActu

Post A Comment:

0 comments so far,add yours