Par Cathy DIOUF Suite aux violentes manifestations d’hier après l’appel à la résistance lancé par Ousmane Sonko, les réactions de Pastef n’ont pas tardé à se faire entendre. A travers la Rfm, le Parti Pastef rejette tout délit d’appel à l’insurrection. Selon le secrétaire national à communication, les Sénégalais se sont déplacés de façon spontanée […]

Par Cathy DIOUF

Suite aux violentes manifestations d’hier après l’appel à la résistance lancé par Ousmane Sonko, les réactions de Pastef n’ont pas tardé à se faire entendre. A travers la Rfm, le Parti Pastef rejette tout délit d’appel à l’insurrection. Selon le secrétaire national à communication, les Sénégalais se sont déplacés de façon spontanée au domicile de Sonko pour s’opposer à l’arbitraire.

« On ne peut pas nous coller le délit d’appel à l’insurrection parce que dans des situations pareilles, naturellement il faut demander aux Sénégalais de se tenir prêts contre la forfaiture. Ce, comme l’avait fait l’actuel Président Macky Sall le 19 juin 2011, où il disait que la confrontation avec le pouvoir est inévitable et l’armée devra prendre sa responsabilité. Et aujourd’hui, il nous impose la dictature. Ce que ne va jamais accepter. Hier ce n’est pas les militants de Sonko qui sont venus, ce sont les Sénégalais qui ont été écœurés par cette cabale politique. Et cela ne fait que démarrer », a déclaré, El Hadji Malick Ndiaye, qui souligne par ailleurs que Ousmane Sonko va déférer à sa convocation, si son immunité parlementaire est levée : « Sonko est un député, donc pour pouvoir le convoquer et l’entendre il va falloir d’abord lever son immunité parlementaire. Il avait clairement dit que si cela est fait à 09h à 09h05 il sera déjà là-bas pour répondre à toutes leurs questions ».



Source : https://www.lasnews.info/violentes-manifestations-...



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/2N6VAJY
via gqrds
Share To:

ThiesActu

Post A Comment:

0 comments so far,add yours