Conseil des Ministres de ce mercredi 17 mars 2021 - THIESACTU

Breaking

mercredi 17 mars 2021

Conseil des Ministres de ce mercredi 17 mars 2021

Le Président de la République, Son Excellence Macky Sall, a présidé le Conseil des Ministres ce mercredi 17 mars 2021 au Palais de la République.
Conseil des Ministres de ce mercredi 17 mars 2021
A l’entame de sa communication,le Chef de l’Etata adressé ses chaleureuses félicitations et ses meilleurs voeux au Khalife général des Layènes, El hadji Abdoulaye Thiaw Laye et à la communauté Layène, à l’occasion de la célébration de la 141 èmeédition de l’Appel de SeydinaLimamou Laye.

Le Chef de l’Etat a, par ailleurs, présenté les condoléances de la Nation, au monde de la Culture, à la famille et aux proches de feu ThioneBallago SECK, arraché brutalement à notre affection.

ThioneBallago SECK, fût l’un des plus grands musiciens de l’histoire du Sénégal. Parolier visionnaire et compositeur réputé, il a toujours développé un style musical spécial, faisant de ses œuvres, des références nationales et internationales.

Le Président de la République a informé le Conseil de sa décision de lui décerner, à titre posthume, la distinction de Commandeurde l’Ordre national du Lion.

Abordant la question liée à la pandémie de la COVID-19, le Président de la République a souligné que la levée de l’état de catastrophe sanitaire, le vendredi 19 mars 2021 à minuit, ne signifie pas la fin de la pandémie.

Le Chef de l’Etat invite, dès lors, le Gouvernement à développer auprès des populations, une stratégie de communication persuasive et une mobilisation communautaire adaptée afin d’éviter tout relâchement,préjudiciable aux efforts collectifs jusque-là consentis pour faire face à la pandémie COVID-19.

Le Président de la République demande, à ce titre, au Ministre de la Santé et de l’Action sociale, d’accélérer le déploiement de la campagne nationale vaccination, en veillant à l’administration adéquate aux concernés, de la seconde dose.

Le Chef de l’Etat invite, surtout, le Ministre de la Santé et de l’Action sociale à accentuer le plaidoyer pour l’observation stricte des mesures barrières et le respect permanent du port du masque dans les commerces, les transports et les lieux publics.

Le Président de la République rappelle, aussi, l’urgence de finaliser le processus de relance des activités de l’usine pharmaceutique MEDIS SENEGAL SA.

Le Chef de l’Etat indique au Ministre de la Santé et de l’Action sociale, la nécessité de finaliser le plan de réformes devant soutenir les importants investissements dans le système sanitaire,en impliquant fortement toutes les parties prenantes (partenaires sociaux, universitaires, collectivités territoriales, etc).

Le Président de la République demande, enfin, au Ministre de la Santé et de l’Action sociale de veiller au fonctionnement optimal des quatre (4) nouveaux hôpitaux régionaux de Kaffrine, Kédougou, Sédhiou et Touba, dont il procédera àl’inauguration, très prochainement.

Poursuivant sa communication, le Chef de l’Etat rappelle au Gouvernement,la nécessité de procéder à une évaluation prospective des politiques de jeunesse, de renforcer la vie associative et de promouvoir une nouvelle doctrine inclusive et participative de promotion de l’emploi des jeunes.

Il a, à ce propos, insisté sur la nécessaire prise en charge des préoccupations des jeunes, par un changement de paradigme, en développantdavantage une démarche d’écoute et de proximité dans la formation, l’encadrement, l’entreprenariat,l’insertion et l’emploi des jeunes.

Le Président de la République souligne l’impératif de territorialiser, au niveau des communes et départements, les plateformes de gestion des offres et demandes d’emplois des jeunes et de déployer les dispositifs innovants de l’Economie sociale et solidaire.

A cet égard, le Chef de l’Etat a requis la tenue, dans le courant de la semaine prochaine, des Comités régionaux et départementaux de développement (CRD et CDD) sur l’Emploi des jeunes associant tous les acteurs concernés.
Le Chef de l’Etat demande, en outre, au Ministre de l'Economie, du Plan et de la Coopérationd’engager en relation avec la Ministre de la Jeunesse, et la Commission d’Evaluation des Politiques et programmes publics, une évaluation des politiques de jeunesse et d’encadrement des jeunes, dont le rapport exhaustif devra lui être soumis avant fin avril 2021.

Le Président de la République invite, dans le même élan, les Ministres en charge de l’Education, de la formation professionnelle et de la Jeunesse à consolider les actions d’instruction civique et de formation citoyenne des Jeunes.

Le Chef de l’Etat demande, à ce sujet, au Ministre de la Jeunesse, avec le concours du Ministre des Forces armées et du Ministre des Financeset du Budget, l’urgence de renforcer le Service Civique National (SCN), structure qui doit être dotée d’un plan stratégique, ainsi que de ressources humaines et financières exceptionnellesà partir de 2021.

Le Chef de l’Etat invite, enfin, leMinistre de la Jeunesse à présenter en Conseil des Ministres, avant la fin du mois de mars 2021, le projet de loi d’orientation sur le volontariat.

Le Président de la République a,particulièrement, félicité le Gouvernement et APIX SA, pour la signature du protocole d’accord de renégociation de la concession de l’Autoroute à péage Dakar- Aéroport International Blaise Diagne (AIBD). Cet acte majeur de partenariat gagnant-gagnant, consacre l’entrée de l’Etat du Sénégal dans le capital de la société concessionnaire à hauteur de 25 %, ainsi que la détermination des redevances importantesà verser régulièrement à l’Etat.

Revenant sur la rationalisation des dépenses publiques et la réduction des charges de fonctionnement de l’Etat, le Président de la République a rappelé, après la réforme des conditions de logement des agents de l’Etat, la poursuite de la politique d’optimisation des ressources publiques avec ledécret n° 2019-1310 fixant une allocation forfaitaire mensuelle pour charges de téléphone mobile à certains agents de l'Etat. Cette mesure a permis la diminution de la facture téléphonique de l'Etat qui passe de 22 milliards FCFA (en 2019) à 3,5 milliards FCFA (en 2020), soit une économie annuelle de 18,5 milliards FCFA.

Le Chef de l’Etat indique que cette dynamique de rationalisation s’est poursuivie également au niveau des véhicules administratifs à travers le décret n° 2020-474 du 19 février 2020 portant suspension de toute commande ou acquisition de véhicules administratifs.

Il convient de préciser que, de 2012 à 2020, l’Etat, sans les structures parapubliques, les collectivités territoriales et les sociétés nationales, a dépensé 246. 851. 794 .189 FCFA pour l’acquisition, l’entretien, la réparation de véhicules et l’achat de carburant, soit une moyenne annuelle de 27,4 milliards FCFA.

A la lumière des évaluations engagées et des études de benchmark réalisées, le Président de la République a décidé de la réforme du système de gestion des véhicules administratifs, qui concerne toutes les structures publiques et sociétés nationales. Cette réforme, en vigueur, reposesur le principe de désengagement total de l’Etat du processus d’acquisition et de gestiondes véhicules administratifs en termes de carburant, d’entretien, de réparation, d’amortissement et d’assurance. Désormais, l’Etat va procéder, à compter du 1er mars 2021, à l’allocation d’une indemnité forfaitaire globale et d’une indemnité kilométrique aux ayants- droit prévus dans le décret n° 2021-03 du 06 janvier 2021 relatifs aux véhicules administratifs.

L’impact budgétaire mensuel est de l’ordre de 371 millions FCFA au niveau de la solde centrale, soit une dépense annuelle de 4,4 milliards FCFA.

Par conséquent, il se dégage une économie annuelle globale d’environ 41, 2 milliards FCFA (soit 22,7 milliards FCFAsur la gestion des véhicules et 18, 5 milliards FCFA sur le téléphone).Ces ressources vont améliorer les capacités d’investissement de l’Etat et seront ainsiaffectées au programme d’urgence de formation, de financement, d’emploi et d’insertion socio-économique des jeunes, conformément à la décision du Président de la République, de procéder à la réorientation des allocations budgétaires de 2021.

Sur le climat social, la gestion et suivi des affaires intérieures, le Président de la République a adressé, au nom de la Nation, ses meilleurs vœux de santé au Professeur Amadou Makhtar MBOW, Historien émérite, Ancien Ministre de l’Education, Ancien Directeur général de l’Unesco, à qui il avait confié la Présidence de la Commission nationale de Réforme des Institutions (CNRI).

Le Chef de l’Etat, saisit l’occasion de la célébration, le 20 mars 2021, du centenaire de sa naissance, pour lui exprimer toute la reconnaissance de la Nation. Selon le Président de la République, le Professeur Amadou Makhtar MBOW est un exemple de Citoyen remarquable pour les jeunes générations, mais surtout un modèle de dignité, d’intégrité, de générosité, de patriotisme et de panafricanisme.

Le Président de la République demande au Gouvernement d’accompagner le succès des manifestations scientifiques et culturelles organisées dans le cadre du centenaire de notre illustre compatriote.

Sur le suivi de la coopération et des partenariats, le Chef de l’Etat demande au Ministre des Finances et du Budget, en rapport avec l’ADIE, de veiller à l’exécution optimale du projet Smart Sénégal.

Le Président de la République rappelle également au Gouvernement l’urgence d’intensifier la mise en œuvre de la seconde phase du parc industriel de Diamniadio.

Le Chef de l’Etata clos sa communication parson agenda diplomatique.

AU TITRE DES COMMUNICATIONS

- Le Ministre, Secrétaire général de la Présidence de la République a fait le point sur le suivi des directives présidentielles;

- Le Ministre des Finances et du Budget a fait une communication sur l’exécution budgétaire 2021 ;

- Le Ministre de la Santé et de l’Action sociale a fait une communication sur le bilan de la pandémie COVID-19, sur la stratégie nationale devaccination contrela COVID-19 et sur la situatio...



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/30Qt2I7
via gqrds

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire