Guy Marius Sagna sous mandat de dépôt: Une série de manifestations annoncée à partir du 5 mars
Le Front pour une révolution anti-impérialiste populaire et panafricaine (Frapp/France dégage) dénonce l’emprisonnement de Guy Marius Sagna, un de ses animateurs, vendredi dernier. Hier, le porte-parole du jour, Daouda Guèye, a indiqué que leur camarade est «victime de son discours anti colonialiste».

Le chargé de la Formation de Frapp appelle ainsi «toutes les forces vives, à se joindre à la série de manifestations qui va débuter à partir de ce 5 mars, sur tout le territoire national et la diaspora». Il estime, en effet, que le plan du régime de Macky Sall est de «supprimer» Guy Marius Sagna et le leader de Pastef «avant 2024, qui doit consacrer la continuation du contrôle de la France sur notre pays».

Les activistes ajoutent : «La main de la France et de ses barbouzes est derrière cette chasse à Guy Marius Sagna, à Ousmane Sonko (…). La France ne va jamais lever volontairement son joug sur ses anciennes colonies. Elle va mobiliser tous les moyens en s’appuyant sur ses valets dans nos pays, ses hommes de main comme Macky Sall».

Revenant sur la saisie d’armes blanches à l’Université de Dakar, Daouda Guèye et ses camarades affirment que «des vigiles du Coud, milices du pouvoir en place, ont kidnappé des étudiants, pour les livrer à la police du Point E, avec des substances inflammables et des armes blanches qu’ils ont eux-mêmes apportées, pour faire croire que nos camarades se prépareraient à mener un mouvement insurrectionnel».

Avant de dénoncer le traitement de leurs membres arrêtés par la police, «le délégué général du Frapp Ousmane Wade traîne même une blessure à la main (il a été libéré hier). Notre camarade Fatima Mbengue et l’épouse de Birame Soulèye Diop ont été déshabillés dans la cave du Tribunal».



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/3qehSax
via gqrds
Share To:

ThiesActu

Post A Comment:

0 comments so far,add yours