Quatre ans après leur expropriation de leurs terres d’une superficie de 483 hectares pour les besoins de la construction du port minéralier et vraquier de Bargny- Sendou, les impactés du projet courent toujours derrière leurs indemnisations. Et ceci, malgré les multiples instructions données en ce sens par le chef de l’Etat Macky Sall. Déterminés, ils comptent effectuer une marche de protestation les 03 et 10 avril prochains, pour amener le Gouvernement à respecter cette promesse électorale.

from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/3wfBvTZ
via gqrds
Share To:

ThiesActu

Post A Comment:

0 comments so far,add yours