Réaction du président du Conseil départemental de Tambacounda sur les manifestations - THIESACTU

Breaking

mercredi 17 mars 2021

Réaction du président du Conseil départemental de Tambacounda sur les manifestations

Réaction du président du Conseil départemental de Tambacounda sur les manifestations
Le Sénégal a connu, ces jours derniers, des événements malheureux marqués par une violence inouïe ayant entrainé une dizaine de morts, un nombre important de blessés et des dégâts matériels considérables.

Il me plaît donc de débuter mon propos en présentant mes condoléances aux familles des victimes, en souhaitant prompt rétablissement aux blessés et en exprimant ma gratitude et ma solidarité aux personnes morales et physiques qui ont subi des torts à l’occasion.

Plus jamais ça, ai-je envie de dire ; car le Sénégal, figure de proue et locomotive de la démocratie en Afrique, ne mérite pas ce carnage.

Il est temps dans pays qu’on arrête de jouer à se faire peur. Les défis qui nous interpellent sont tellement cruciaux, qu’un « fait divers ne devrait nullement nous divertir ».

Et pourtant, après la victoire éclatante à la présidentielle de 2019, de Son Excellence Monsieur Macky Sall et son appel à la concertation qui s’en est suivi, l’on était à même de penser que le Sénégal avait définitivement et résolument, pris la voie de la consolidation de la République et de la fortification de la démocratie.

Que n’a-t-il pas fait, lui, le président légitime et largement plébiscité par la population sénégalaise en 2019, pour rassembler et unir les forces vives de ce pays ?

Le Sénégal n’est-il pas le seul pays au monde où toutes les institutions, à part la présidence de la République, sont occupées non pas par les militants stricto sensu du parti présidentiel mais par des alliés issus d’autres formations politiques ?

C’est dire que grâce à son leadership et à la générosité de Son Excellence monsieur Macky Sall, les conditions sont réunies aujourd’hui pour apaiser le climat social et asseoir une concorde nationale durable et de qualité.

Que s’est-il donc passé ? Des ressorts se sont-ils cassés ces derniers temps dans notre société ?

Si les causes de cette subite et coûteuse pagaille, (passagère et à jamais rangée dans les oubliettes, je l’espère) sont multifactorielles, il me semble cependant indiqué de nous demander si :

• Les discours incendiaires tenus de part et d’autre depuis un moment, en sont pour quelque chose ? : les mots violents ne provoquent –ils pas toujours des maux violents ?

Et pourtant, le président de la république a toujours appelé au calme, à l’apaisement et affiche un respect profond à l’endroit de ses adversaires politiques.

• L’atmosphère délétère causée par ce maudit virus a-t-elle joué un rôle dans ce défoulement collectif ? Pourtant, la gestion de la pandémie par le Sénégal, malgré la virulence de la 2e vague, a été saluée partout.

• Le contentieux électoral de la présidentielle de 2019, faussement entretenu quelques jours mais rapidement estompé par la réalité des faits, a-t-il ressurgi sous une forme violente ?

Et pourtant, le candidat sorti 2e de cette présidentielle a rejoint avec intelligence, la majorité et son leader triomphalement élu en 2019 avec 59% des voix.

• Serait-ce un « coup de tête rageur » d’une jeunesse frustrée ?
Et pourtant, jamais dans l’histoire de ce pays cette frange de la population n’a été autant accompagnée et soutenue.

• Serait-ce une tentative de déstabilisation de la Nation sénégalaise ?
Pourtant, l’histoire de ce pays nous apprend que nos institutions sont fortes et inébranlables et que toute velléité de saper ses fondements est vouée fatalement à l’échec.

Ou serait- ce tout simplement un dépit amoureux, qui (cela arrive très souvent) a viré en un mélodrame épouvantable ? Pourtant, nos juridictions ont l’habitude de ces problèmes d’alcôve et savent faire en la matière. Laissons- les donc faire leur travail en toute sérénité, pour que la vérité puisse éclater au grand jour.

Pour notre part, poursuivons inlassablement la réflexion pour comprendre les causes de ce mal-être qui a provoqué cette furie collective, mais en attendant, œuvrons tous ensemble pour un Sénégal émergent fort et uni.

C’est tout le sens qu’il faut donner au soutien indéfectible et inexorable que notre camarade secrétaire générale, Mme Aminata Mbengue Ndiaye apporte au président de la République, car convaincue qu’avec Macky Sall comme capitaine, le bateau Sénégal peut certes de temps en temps tanguer mais le cap sera toujours maintenu et au final, il arrivera à bon port.

Républicains et patriotes, nous le sommes tous, jamais donc ce pays ne plongera dans l’abîme.

VIVE le SENEGAL. VIVE la REPUBLIQUE.



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/2QimAbb
via gqrds

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire