Abdoulaye Bathily : “Avec les événements de mars derniers, on est revenu à la case de départ” - THIESACTU

Breaking

lundi 17 mai 2021

Abdoulaye Bathily : “Avec les événements de mars derniers, on est revenu à la case de départ”

La non-application des conclusions des Assises nationales par le régime de Macky Sall a laissé un goût amer à bon nombre de ceux qui avaient participé à ce grand rendez-vous. Samedi dernier encore, lors d’un panel consacré à l’engagement politique et citoyen de Amadou Makhtar Mbow, dans le cadre de la célébration de son centenaire, […]

La non-application des conclusions des Assises nationales par le régime de Macky Sall a laissé un goût amer à bon nombre de ceux qui avaient participé à ce grand rendez-vous. Samedi dernier encore, lors d’un panel consacré à l’engagement politique et citoyen de Amadou Makhtar Mbow, dans le cadre de la célébration de son centenaire, il a été beaucoup question de ces Assises et de la Commission nationale de réforme des institutions (Cnri). Abdoulaye Bathily évoque l’actualité des violences de début mars. ” Il y avait un esprit Assises nationales qui était né, et qui a insufflé pratiquement toutes les dynamiques politiques et sociales jusque dans les coins les plus reculés, au-delà des partis politiques. J’ai fait près de 60 ans de vie politique dans ce pays, mais je n’ai jamais vu un processus comme ça. Aucun parti, aucune organisation, n’en a produit de semblable. On parle d’émergence, de ceci, de cela, de beaucoup de programmes”, a dit l’ancien Secrétaire général de la Ligue démocratique. Abdoulaye Bathily, qui “reli(t) toujours le document des Assises dans (sa) bibliothèque”, constate qu’il y a un “déni”. Il dit : “On a même dit que les Assises, ce n’est ni la Bible ni le Coran. Mais avec les événements de mars dernier, on peut dire qu’on est revenu à la case départ, ou même avant la case départ”.

Acteur majeur de ces Assises nationales, il alerte : “On va vers l’inconnu, vers le chaos, si on n’engage pas le processus qui a conduit aux Assises nationales. Aujourd’hui, toutes les décisions sont prises par l’exécutif. Par exemple, nous allons à des élections qui vont encore être des élections de contentieux alors que toutes ces questions ont été déjà réglées par les Assises”.



Source : https://www.lasnews.info/abdoulaye-bathily-avec-le...



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/3frlpia
via gqrds

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire