Décès de l’artiste Youssou Seck – Xalima.com – Xalima.com - THIESACTU

Breaking

lundi 7 juin 2021

Décès de l’artiste Youssou Seck – Xalima.com – Xalima.com

L’artiste d’origine sénégalaise Youssou Seck, Dakarois de naissance, mais Calgarien par choix, est décédé. Il s’est éteint à l’Hôpital Foothills de Calgary, vendredi, à la suite de problèmes de santé chronique.

Issu d’une longue descendance de griots, chargés de transmettre la tradition orale et artistique, Youssou Seck était devenu l’un des musiciens africains les plus en vue lors des événements franco-africains.

La clé de son succès se trouvait dans son authenticité, selon sa femme. Holly Crawford. Il se fichait de savoir quel était le public, il jouait avec la même passion pour une seule personne ou pour un public de 1000 personnes, raconte-t-elle.

ADVERTISEMENT

Pour tous ceux qui ont connu Youssou, c’est son sourire, sa bonne humeur, sa générosité et, bien entendu, sa musique que les gens vont se rappeler, dit-elle.

La scène, c’était sa passion.Une citation de :Holly Crawford, épouse de Youssou Seck

Il a remporté un Juno en 1995 avec la formation Takadja, qu’il avait rejointe lors de son arrivée au Canada, en 1991. La deuxième, Diyé, reçoit également une nomination aux Juno de 1998.Une statuette rectangulaire en cristal est présentée sur un fond noir. À l'intérieur de ce cristal, est gravé au laser le corps d'une personne qui se tient debout et qui est enveloppé d'un ruban.

Le groupe Takadja remporte un Juno en 1995, de la catégorie meilleur album de musique du monde décerné à l’album Music from Africa.

PHOTO : JUNOS

Nathalie Cora, musicienne du groupe Takadja avec qui il a remporté le prix, se souvient d’un homme qui n’était pas attiré par les récompenses.

Ses grandes réalisations étaient d’ordre spirituel. Les prix, c’est bien, mais lui il faisait ça pour l’amour de la musique, dit-elle

Il a établi sa carrière (Nouvelle fenêtre)en jouant d’instruments à percussion tels que le kenkeni et le dundumba, ainsi qu’en composant et chantant au sein des groupes Takadja et Baobab électrique.

Nathalie Cora se souvient de Youssou Seck comme d’un épicurien que l’on pouvait difficilement déstabiliser. Une fois, en concert, il a perdu sa dent, et il a récupéré l’événement pour faire rire la foule, se remémore-t-elle. C’est un homme qui vivait à 200 %.

Youssou le rassembleur

C’était un artiste qui était fier de son héritage sénégalais et qui s’en servait pour rassembler des foules, explique Nathalie Cora.

Les tournées se sont succédé à travers le Canada et les États-Unis. En 2003, Youssou Seckl s’est installé à Calgary et a poursuivi ses expériences musicales au sein de la formation Los Morenos avec des penchants flamenco-fun et de l’hétéroclite Dr Zoo, qualifié de fusion afro-celtique.

Carole Saint-Cyr, qui a été son impresario pendant trois ans à partir de 2012, garde le souvenir d’un artiste avec qui il était très facile de travailler.

Youssou était reconnaissant de tout, et il n’a pas oublié de remercier le Regroupement artistique francophone de l’Alberta, le RAFA, lorsque l’organisme l’a pris sous son aile pour l’aider à sortir son album, confie-t-elle. Quand je pense à lui, je pense à son sourire. C’était une belle âme.

Habitué des séances d’improvisation entre amis au café Kawa, à Calgary, il était aussi l’un des musiciens africains les plus en vue lors des événements franco-africains.

Youssou Seck était un rassembleur, ajoute le musicien percussionniste guinéen de Calgary Ibrahima Diallo, avec qui il a partagé la scène depuis le début des années 2000.Début du widget YouTube. Passer le widget?https://www.youtube.com/embed/21qKqdmi1XYFin du widget YouTube. Retour au début du widget?

Il représentait beaucoup pour la communauté africaine ici, surtout la communauté sénégalaise et la communauté guinéenne, dit-il. Il s’est beaucoup investi dans les communautés africaines en donnant son art et son aide. Par exemple, chaque année, il venait jouer pour les fêtes d’indépendance organisée par la communauté guinéenne et sénégalaise.

Un leader de la communauté africaine

Après l’annonce du décès de l’artiste reconnu comme un leader dans la communauté africaine, les condoléances ont envahi les réseaux sociaux.

Les témoignages de ceux qui l’ont côtoyé sur scène ont aussi afflué, comme celui du musicien Sylla Bassirou, percussionniste sénégalais de Calgary.

Il était connu et apprécié de tous et, malgré que je sois arrivé à Calgary avant lui, il m’a présenté beaucoup de monde, raconte-t-il.

C’était notre grand frère à tous.Une citation de :Sylla Bassirou, percussionniste sénégalais de Calgary

La famille de Youssou Seck tient à rapatrier son corps au Sénégal pour tenter le plus possible de suivre les rites funéraires du pays. Il existe différentes collectes de fonds qui sont en cours entre autres avec la communauté sénégalaise et la communauté guinéenne de Calgary. Les personnes qui seraient intéressées peuvent envoyer un courriel à [email protected], avec la mention POUR YOUSSOU.

Fuat Seker

ici.radio-canada.ca/



from WordPress https://ift.tt/34VGLQ8
via IFTTT

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire