Amour et argent : Pourquoi est-ce si dur de rompre? – Toute l’actualité sénégalaise en temps réel | Toute l’actualité au Sénégal du jour : sport, politique sénégalaise, people et faits divers au Sénégal – Sen360 - THIESACTU

Breaking

mardi 31 août 2021

Amour et argent : Pourquoi est-ce si dur de rompre? – Toute l’actualité sénégalaise en temps réel | Toute l’actualité au Sénégal du jour : sport, politique sénégalaise, people et faits divers au Sénégal – Sen360

Bill et Melinda Gates font peut-être partie des couples les plus riches à  avoir demandé le divorce cette année – mais ils ne sont pas les seuls à  essayer de trouver un moyen de partager leurs biens et de prendre des chemins séparés après le Covid.

Pourtant, même s’ils ne se battent pas pour payer leurs honoraires d’avocat, pour beaucoup, le coà»t financier de la séparation peut être un obstacle énorme.

En 2019, plus de 100 000 couples britanniques ont divorcé – et depuis, la pandémie a mis de nombreuses autres relations sous une tension énorme.

Bill et Melinda Gates: ce que l’on sait du divorce du couple de milliardaires

Qui est Melinda Gates, « la femme la plus puissante de la philanthropie » qui divorce de Bill Gates après 27 ans de mariage ?

Laurent Gbagbo et Simone : ce que l’on sait du couple qui a marqué la vie politique ivoirienne

Kim Kardashian « demande le divorce à  Kanye West »

Un quart des personnes disent que leur relation avec leur conjoint ou partenaire s’est détériorée pendant le Covid, selon une récente enquête menée par l’University College London auprès de 70 000 participants.

Ce n’est peut-être que la partie émergée de l’iceberg. L’organisation caritative britannique Citizens Advice indique que la section « divorce » de son site Web a été visitée 419 359 fois entre juillet 2020 et juillet 2021, soit 14 % de plus que l’année précédente.

Une fois les restrictions assouplies, l’association a également constaté un pic de consultation de ses pages de conseils sur le divorce, en particulier sur la manière de le payer. 

Obstacles financiers

Bien que le coà»t final d’un divorce puisse varier énormément, le simple fait de commencer est prohibitif pour beaucoup. Les frais de demande s’élèvent à  550 £ – que toute personne qui demande le divorce doit payer. « Nous avons parlé de personnes qui ont dà» économiser pendant des mois ou des années pour trouver 550 £ », explique le professeur Liz Trinder, qui a dirigé les recherches sur le coà»t du divorce pour la Nuffield Foundation. 

Ce coà»t initial équivaut à  une taxe sur les personnes au moment o๠elles sont « le plus vulnérables financièrement », déclare le professeur Trinder, qui pense que les coà»ts réels sont inférieurs à  550 £ et qu’ils diminueront à  mesure que la procédure se numérisera.

Bien que certaines aides soient disponibles pour les personnes à  faibles revenus ou bénéficiant d’allocations, la crainte de la hausse des coà»ts empêche la plupart d’entre elles d’obtenir des conseils appropriés. « De nombreuses personnes sont terrifiées à  l’idée d’entrer dans le bureau d’un avocat, parce qu’elles s’inquiètent des coà»ts », déclare Mena Ruparel, qui préside le comité de la famille de la Law Society.

« Les avocats facturent par tranches de six minutes, de sorte que le simple fait d’envoyer quelques courriels et de recevoir des réponses peut rapidement faire grimper les coà»ts. »

Mais ne pas s’adresser à  un avocat peut finir par coà»ter plus cher, dit Mme Ruparel, si les gens n’obtiennent pas de conseils sur la façon d’éviter le tribunal en recourant à  la médiation et à  l’arbitrage – ou s’ils ne reçoivent pas un règlement équitable, par exemple.

Les femmes qui traversent une séparation se retrouvent souvent dans une situation financière précaire, car elles sont plus susceptibles de gagner moins et d’avoir moins d’économies et de pensions.

Rita, qui ne souhaite pas être nommée pour protéger son identité, avait la cinquantaine lorsqu’elle s’est séparée de son mari depuis 30 ans, après avoir abandonné son travail pour s’occuper de leurs enfants.

Elle considérait les avocats comme « une dépense inutile » et s’est plutôt attachée à  conserver le domicile conjugal, sans avoir accès à  la pension de son ex-mari.

« En termes de carrière, j’ai environ 20 ans de retard sur lui, je veux un résultat équitable ». La loi sur le divorce, la dissolution et la séparation introduira les divorces dits « sans faute » au Royaume-Uni.

Mais Martin Bell, du Money and Pensions Service, qui a déconseillé à  Rita de se lancer dans cette aventure sans l’aide d’un avocat, estime que le fait d’ignorer l’épargne-pension laisse souvent les femmes dans une situation moins favorable. De nombreuses femmes interrompent leur carrière pour donner la priorité à  leur famille et renoncent ainsi à  des possibilités de pension, ce qui doit être pris en compte, dit-il.

Lorsque les gens sont en détresse, ils « veulent souvent en finir », ce qui peut leur coà»ter cher, ajoute-t-il.

La première dame qui a transformé les droits des femmes en Egypte

« On n’a pas demandé à  avoir nos règles donc on ne peut pas en avoir honte »

Divorces « DIY »

Néanmoins, de plus en plus de personnes décident de le faire elles-mêmes. Une enquête menée auprès de 1 000 divorcés pour le compte du groupe Resolution, qui milite en faveur d’un accès plus facile au droit de la famille, révèle que 57 % des personnes qui ont divorcé au cours des cinq dernières années n’ont pas ou peu fait appel à  un avocat.

Si le fait de faire cavalier seul peut permettre de réduire les coà»ts, les avocats affirment que cette solution ne convient qu’aux couples qui n’ont pas d’actifs à  partager, car les questions telles que les pensions et les arrangements concernant les enfants et les biens peuvent être beaucoup plus complexes. 

Les coupes dans l’aide juridique, introduites en 2013, signifient que de nombreuses affaires familiales, y compris les divorces, ne sont plus éligibles aux fonds publics.  

Resolution, qui représente 6 500 avocats spécialisés en droit de la famille, souhaite que l’aide juridique soit réintroduite pour toute personne cherchant un premier conseil en matière de divorce.

« Nous savons que l’accès à  des conseils juridiques précoces aide les couples à  prendre les meilleures décisions sur la manière dont ils vont se séparer », déclare Juliet Harvey, présidente nationale de Resolution.

Le ministère de la Justice affirme qu’il dépense des millions pour aider les couples à  éviter les procès coà»teux et que l’aide juridique pour la médiation est toujours disponible pour ceux qui n’en ont pas les moyens. Il ajoute que faire payer ceux qui le peuvent signifie que « le système judiciaire fonctionne efficacement, tout en réduisant le coà»t pour le contribuable ».

Louise, qui ne souhaite pas être nommée pour protéger son identité, a estimé qu’elle n’avait pas d’autre choix que de se représenter elle-même lorsque son ex-mari a vidé leurs comptes bancaires communs et vendu leurs biens après qu’elle l’a quitté.

« J’ai parlé à  un avocat et j’ai vite compris que les frais pouvaient s’accumuler », raconte-t-elle. Avec des enfants à  charge et aucun accès à  des fonds, elle craignait de dépenser son seul bien potentiel – la maison familiale – en frais d’avocat, et s’est donc représentée elle-même au tribunal.

« J’ai appris à  bien connaître la procédure », dit-elle, mais elle reconnaît que les huit années nécessaires pour finaliser le divorce ont été épuisantes. Elle n’a toujours pas reçu la pension alimentaire que son ex-mari a été condamné à  payer. « J’ai fait une croix dessus », ajoute-t-elle.

L’auteure Elizabeth MacBride, qui a écrit sur sa propre séparation, explique que même si son divorce a été très cher et lui a coà»té un emploi dans la Silicon Valley, elle ne se serait pas sentie en confiance en choisissant l’option du bricolage. Son principal objectif était d’obtenir la garde principale de ses deux filles et elle a estimé avoir besoin d’un avocat pour cela.

« Il aurait été difficile de faire cavalier seul. Vous avez peur que votre partenaire s’en prenne à  vos enfants ».



from WordPress https://ift.tt/38pYjFR
via IFTTT

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire