La Sénégalaise Sarr évoque la retraite – FIBA Women’s AfroBasket 2021 – FIBA - THIESACTU

Breaking

lundi 20 septembre 2021

La Sénégalaise Sarr évoque la retraite – FIBA Women’s AfroBasket 2021 – FIBA

YAOUNDÉ (Cameroun) – Pour l’énergique ailière du Sénégal Oumoul Khairy Sarr, le tournoi de cette semaine est l’occasion de laisser une trace indélébile dans l’histoire du basket de son pays.

La joueuse de 37 ans dit que le basket a été tout pour elle et qu’elle ne sait pas encore trop comment elle fera lorsque le sport qui lui a apporté gloire et fortune appartiendra au passé, avec une retraite vraisemblablement prochaine.

Sarr s’est confiée à FIBA.basketball au sortir de la victoire au forceps 78-63 contre une équipe d’Égypte intrépide dans le cadre du dernier match du Groupe C pour les deux nations.

Sarr a cumulé 12 points et 5 rebonds dans le second succès consécutif du Sénégal, synonyme de qualification directe pour les quarts de finale.

L’ailière à la voix douce ne cache pas que cette édition 2021 de la compétition continentale majeure pourrait être sa dernière. Elle compte cinq participations à cet événement, plus deux apparitions en Coupe du Monde Féminine FIBA.

La basketteuse de 1.90m souhaite prendre deux ou trois ans de pause pour profiter de sa famille, sa plus fidèle alliée.

Sarr a représenté le Sénégal lors de la Coupe du Monde Féminine FIBA 2018

Après sa carrière de joueuse, elle dit vouloir se lancer avec passion dans le développement et ainsi contribuer à sa manière à l’essor du basket tant au Sénégal que partout ailleurs sur le continent africain.

« Je suis ravie de m’entretenir avec FIBA.basketball, même si je ne peux cacher ma timidité, car je ne parle pas aussi bien anglais qu’espagnol et français. » admet l’internationale sénégalaise.

« Oui, je suis en train de songer à prendre ma retraite après presque vingt ans passés sur les terrains. Je suis reconnaissante d’avoir été repérée par les dirigeants de l’équipe nationale et d’avoir eu la chance de représenter mon pays dans cinq éditions du FIBA Women’s AfroBasket.

« En fait, ceci pourrait être mon ultime AfroBasket, parce que je pense que ma famille, sur laquelle j’ai toujours pu me reposer, mérite de me voir davantage. Je veux lui offrir mes deux ou trois prochaines années en signe de reconnaissance.

« Et après m’être reposée, j’ai l’intention d’agir pour le bien de la fédération d’une manière ou d’une autre. Je n’exclus pas de devenir coach, mais j’aimerais vraiment me concentrer sur le développement de la jeunesse. » déclare celle qui évolue dans le championnat espagnol avec le club d’IDK Gipuzkoa.

FIBA



from WordPress https://ift.tt/2ZkYnpb
via IFTTT

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire