Nigeria vs Sénégal et Cameroun vs Mali : les demi-finales s’annoncent explosives – FIBA - THIESACTU

Breaking

vendredi 24 septembre 2021

Nigeria vs Sénégal et Cameroun vs Mali : les demi-finales s’annoncent explosives – FIBA

YAOUNDÉ (Cameroun) – Les demi-finales offriront un fantastique clash entre le Nigeria, champion en titre, et le Sénégal, sacré à 11 reprises champion continental, une affiche qui s’annonce d’ores et déjà explosive.

Le Sénégal participera pour la 14e fois consécutive aux demi-finales du FIBA Women’s AfroBasket, lui qui s’est hissé dans le dernier carré de la compétition à toutes les éditions depuis 1990.

Le Nigeria voudra devenir seulement la seconde nation à soulever trois fois de suite le trophée continental depuis le Sénégal dans les années 1970. Pour ce faire, les Nigérianes devront se montrer plus fortes que les “Lionnes”, les seules à avoir remporté quatre éditions consécutives.

Le Cameroun a dû batailler pour prendre le dessus sur l’Égypte (67-61) et s’inviter en demi-finales pour la première fois depuis le FIBA Women’s AfroBasket 2015.

Les hôtes tenteront de décrocher une seconde place en finale de l’événement et c’est maintenant le Mali – qui disputera sa troisième demi-finale consécutive – qui se dressera sur leur route.

NIGERIA vs SÉNÉGAL

Tous les fans de basket salivent à l’idée de voir ces deux nations aux prises pour s’ouvrir les portes de la finale, avec ce qui est considéré par beaucoup comme une finale avant l’heure.

Ces deux géants du basket africain se sont affrontés à trois reprises en finale du FIBA Women’s AfroBasket (2005, 2017 et 2019), et c’est à chaque fois le Nigeria qui est ressorti victorieux de la confrontation.

Trois des quatre titres continentaux du Nigeria ont été obtenu au détriment du Sénégal, de quoi rajouter encore un peu de piment à cette demi-finale.

Vendredi, ce sera la 3e fois que ces deux équipes seront opposées en demi-finales. En 1997 et 2011, ce sont toutefois les Sénégalaises qui avaient pu quitter le terrain avec un large sourire aux lèvres, tandis que les “D’Tigress” avaient donc dû se contenter du match pour la 3e place.

Pour conserver son invincibilité dans le tournoi (3-0), le coach Moustapha Gaye se tournera vers l’ailière Yacine Diop, véritable leader de sa sélection avec des moyennes de 15.3 points et 6.3 rebonds.

Les Sénégalaises peuvent s’appuyer sur un effectif expérimenté, avec des joueuses comme Oumoul Sarr et Mame Marie Sy, déjà couronnées dans la compétition continentale.

Leur présence sera très précieuse, puisque Oumoul Sarr tourne à 6 rebonds et 3.7 assists de moyenne par match, tandis que l’ailière de 36 ans Mame Marie Sy marque une moyenne de 11.3 points.

Le Nigeria a été la source de nombreux tourments pour les Sénégalaises ces dernières cinq années. Les Nigerianes se sont imposées comme les dominatrices du basket féminin africain et elles ont bien l’intention d’asseoir encore un peu plus leur domination face à leurs voisines d’Afrique de l’Ouest.

Le Nigeria est 4e au nombre de points marqués (74.7 points de moyenne), mais il s’est surtout montré redoutable à longue distance.

Le quadruple champion d’Afrique tourne à 31.7% de réussite à trois points, pour une moyenne de 6.7 points inscrits dans cette catégorie du jeu, soit la 2e meilleure du tournoi.

La pièce maîtresse du dispositif nigerian est sans conteste Ezinne Kalu.

La MVP de 2019 a encore élevé son niveau de jeu avec des stats impressionnantes : 15.3 points et 4.7 assists de moyennes par match, pour une évaluation de +18.3.

La dernière fois que le Nigeria a dicté sa loi au Sénégal, en finale de l’édition 2019, Kalu a terminé la rencontre avec 13 points, 5 rebonds et 2 assists.

Les Sénégalaises devront à tout prix trouver un moyen de limiter son impact sur le match.

CAMEROUN vs MALI

Les “Lionnes” du Cameroun disputeront leur sixième demi-finale, six ans après leur dernière apparition dans le dernier carré du FIBA Women’s AfroBasket.

L’unique joueuse camerounaise qui a participé à ce stade de la compétition est Ramses Lonlack, présente en sélection lors des éditions 2013 et 2015.

Huit Camerounaises joueront leur toute première demi-finale, mais l’énergie et la détermination affichées sur le terrain viendront compenser l’inexpérience.

Les “Lionnes” sont secondes aux rebonds avec 52.7 par match, dont 19.3 offensifs.

La joueuse de 22 ans Dulcie Fankam incarne le renouveau du basket féminin camerounais. Elle a signé un remarquable double-double de moyenne en trois matchs gagnés par son équipe dans ce tournoi.

Sa moyenne de stats : 11.7 points, 10 rebonds et 1.7 ballon récupéré.

Le coach du Cameroun Ahmed Mbombo Njoya souligne que son équipe devra évoluer à son meilleur niveau contre le Mali si elle entend accéder à la finale.

Le “Pick and roll” est le meilleur moyen de décrire le style de jeu du Mali, une formation qui fait preuve d’une grande intensité.

Pour dire vrai, le Mali a été impitoyable depuis le début de la compétition.

Il a pris la première place du Groupe D, enchaînant les succès face à la Tunisie (101-39) et à la Côte d’Ivoire (76-63), puis il s’est défait de l’Angola (74-53) en quarts de finale.

Victorieuses en 2007, les Maliennes affichent la plus haute moyenne de points marqués (88.5) et de ballons récupérés (13) par match jusqu’ici à Yaoundé.

La meneuse Djeneba Ndiaye excelle en attaque avec une moyenne de 20.5 points par match. Elle est bien épaulée par l’imposante intérieure Mariam Coulibaly, auteure de moyennes de 13 points et de 9 rebonds par sortie.

Pour le Mali, troisième en 2017 et en 2019, la participation aux demi-finales est devenue une habitude. Sera-t-il enfin en mesure de renouer avec la finale ?

FIBA 



from WordPress https://ift.tt/3zzdNSR
via IFTTT

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire