Pauvreté subjective au Sénégal : «56 % des Sénégalais s’estiment pauvres» (Mounirou Ndiaye, économiste) – Seneweb - THIESACTU

Breaking

lundi 20 septembre 2021

Pauvreté subjective au Sénégal : «56 % des Sénégalais s’estiment pauvres» (Mounirou Ndiaye, économiste) – Seneweb

Single Post
Pauvreté subjective au Sénégal : «56 % des Sénégalais s’estiment pauvres» (Mounirou Ndiaye, économiste)

Le débat sur les chiffres de la pauvreté au Sénégal n’est pas à son épilogue. La polémique enfle toujours, surtout après les sorties du ministre de l’Economie battant en brèche les chiffres de l’Ansd. Analysant le phénomène à l’aune de l’augmentation de la population, Mounirou Ndiaye, enseignant à l’université Iba Der Thiam de Thiès, invite à «tout relativiser». 

«En 2011, qui est l’année de repère, il y avait 13,3 millions d’habitants au Sénégal. En 2019, il y avait 17,3 millions d’habitants. Calculer la pauvreté sur 13 millions d’habitants et sur 16 millions d’habitants, c’est différent. Mais ce qu’il faut savoir, c’est que c’est une pauvreté monétaire qui est mesurée. C’est-à-dire on prend le Pib en volume et on divise par la population. C’est normal qu’effectivement, le taux baisse», explique-t-il sur le plateau de l’émission «Objection» de ce dimanche sur Sud Fm. 

Mais, précise-t-il, sur la plan réel,  tenant compte de l’inflation,  «il y a ce qu’on appelle la pauvreté subjective». «Cette pauvreté subjective a été mesurée par l’Ansd en 2016 et elle disait que 56 % (45 % à Dakar) des Sénégalais s’estiment pauvres eux-mêmes», révèle Mounirou Ndiaye. Ces derniers s’estiment pauvres, car des facteurs liés à l’inflation ou à l’augmentation de leurs charges font qu’ils n’arrivent plus à mener la même vie qu’il y a quelques années, avec le même revenu. 

«Alors qu’aujourd’hui, les statistiques nous disent qu’il y a 56 % de pauvres en monde rural et 19,8 % de pauvres en zone urbaine. Donc, tout est à relativiser», souligne-t-il. 

Auteur: Thiebeu NDIAYE – Seneweb.com



from WordPress https://ift.tt/3lDrOdw
via IFTTT

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire