Ça râle contre Macky Sall à Thiès : «Le New deal-Mburu Ak Sow» divise Rewmi, APR et Alliés - THIESACTU

Breaking

vendredi 29 octobre 2021

Ça râle contre Macky Sall à Thiès : «Le New deal-Mburu Ak Sow» divise Rewmi, APR et Alliés

Les responsables politiques de l’Alliance Pour la République (APR) n’en reviennent pas. Par rapport aux investitures des élections locales de janvier 2022, le leader de la coalition présidentielle, Macky Sall, a fini par s’entendre avec son allié de Rewmi, Idrissa Seck, pour lui «céder les trois communes de Thiès-Est, Thiès-Nord, Thiès-Ouest et la mairie de Ville », afin de «se contenter du département ». Le Témoin
Ça râle contre Macky Sall à Thiès : «Le New deal-Mburu Ak Sow» divise Rewmi, APR et Alliés
Déjà beaucoup de leaders de Benno Bokk Yakaar (BBY), qui avaient annoncé leur candidature pour briguer les dites communes et la Ville de Thiès, menacent de constituer des listes parallèles.

« Si le président Macky Sall ne reconnaît pas les efforts incommensurables déployés par les responsables Apr de Thiès lors de la dernière présidentielle, on n’en a cure. Thiès n’est pas Fatick. Elle n’est pas non plus le Fouta. On faisait face à un puissant baobab qui a résisté à toutes les secousses. Il est déroutant et révoltant que les hypothétiques concessions faites dans le choix des têtes de listes soient validées par celui qu’on a soutenu dans un contexte politique explosif ».

Ce sentiment émane de certains acteurs de l’Apr, dans la ville aux-deux-gares, qui s’offusquent du fait que « c’est paradoxalement à l’adversaire d’hier que l’on remet le couteau en lui suggérant de nous mener à l’abattoir ».

Une décision du président Macky Sall qui a fini de « réduire au rang de simples spectateurs ses alliés d’hier », devant un Rewmi ayant décidé de « s’affranchir de l’apport des acteurs de l’Apr et de Benno Bokk Yakaar », avec comme slogan : « toutes les mairies pour nous ».

L’argument souvent brandi par le Rewmi étant qu’ « il est hors de question que les collectivités locales de Thiès soient sous le contrôle politique d’autre entités, par souci de sécurisation du fief affectif de Idrissa Seck ». Est-ce là un argument stratégiquement et politiquement pertinent ?

Des citoyens thiessois se demandent d’ailleurs « en quoi l’Apr, alliée stratégique, peut-elle constituer une menace à Thiès » ? Ils voudraient aussi savoir « comment Macky Sall a-t-il pu cautionner un tel schéma d’exclusion » ?
Quand on propose aux Thiessois le triste schéma de la médiocrité et de la honte

En tout état de cause, de son coté, le CCPA (Cadre de concertation des partis alliés regroupant l’AFP, AJ/PADS, AJJ, BPS, CJS, Fekke Ma Ci Boole, LD, MSU, PAI, Parel, PIT, PSP, Res Les Verts, UCS), tous membres de la coalition Benno Bokk Yakaar, avec comme porte-paroles le Haut conseiller des collectivités territoriales, Souleymane Ndiaye Brin, et le chargé de communication de la coordination communale de l’AFP, Moctar Niang, a choisi de porter et de soutenir la candidature du maire sortant Talla Sylla à un deuxième mandat à la tête du conseil municipal de la ville de Thiès.

Le Témoin



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/3w3CEOM
via gqrds

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire