Dissidences nées des investitures de Bby : Les listes parallèles font rage à Fatick - THIESACTU

Breaking

dimanche 31 octobre 2021

Dissidences nées des investitures de Bby : Les listes parallèles font rage à Fatick

La décision de Macky Sall de reconduire des maires comme Matar Ba, Mbagnick Ndiaye, Thérèse Faye Diouf, Déthié Diouf et Macodou Sène respectivement à Fatick, Ngayo -khème, Diarrère, Tattaguine et Niakhar a laissé un goût des plus amers dans ces municipalités du département. Le Quotidien
Dissidences nées des investitures de Bby : Les listes parallèles font rage à Fatick
Aussi, des responsables de l’Alliance pour la République (Apr) qui se prévalent d’une certaine envergure locale, ont-ils décidé, sauf retournement de situation, de jouer leur va-tout en se présentant aux élections municipales du 23 janvier prochain avec des listes parallèles, peut-être bénies par le patron de la coalition Benno bokk yaakaar (Bby).

Dans la commune de Fatick, le groupe des 23 responsables de l’Apr qui, le 10 octobre dernier, dans une déclaration commune, avait fait état de leur opposition catégorique à toute idée de réélection de Matar Ba à la tête du Conseil municipal de Fatick, est en train de peaufiner une liste parallèle. Birame Faye, qui s’est affiché ces derniers temps comme l’un des plus sérieux challengers de Matar Ba, pourrait grossir les rangs de ces frondeurs et, peut-être même, être leur candidat.

A Ngayokhème, le leader du Nouvel Elan est en train de tout mettre en œuvre pour envoyer définitivement à la retraite politique son allié de 2014, en l’occurrence Mbagnick Ndiaye. En effet, avec une présence marquée sur le terrain depuis plus de quatre mois maintenant dans les 18 villages de la commune, Aliou Faye, qui a installé son comité électoral communal la semaine dernière, a profité de cette occasion pour présenter à ses soutiens un programme déjà ficelé pour le développement économique et social de la commune.

A Tattaguine également, Le Quotidien a appris que le haut-conseiller et coordonnateur local de l’Apr, Ibou Ndiaye, qui estime être majoritaire dans la localité, tentera d’arracher le fauteuil du maire sortant Déthié Diouf.

Dans la commune de Niakhar, selon toujours des sources très crédibles, Me Bassirou Ngom, qui a récemment été investi par des femmes de Bby, ira à l’assaut du maire sortant Macodou Sène.

A Diarrère, Moïse Sarr est en train de travailler à prendre sa revanche sur Thérèse Faye Diouf qui, en 2014, l’avait battu d’une seule voix grâce au soutien des Socialistes. Seulement ce combat de la clarification pourrait ne pas avoir lieu puisque Le Quotidien a appris que Moïse Sarr a été convoqué avnt-hier par Macky Sall qui pourrait lui demander de se retirer purement et simplement de la course.

Si cette hypothèse se confirme, Thérèse Faye Diouf aura en face d’elle, outre l’opposition, un allié de Bby en l’occurrence Dibocor Faye, Secrétaire général national du Mouvement des élèves et étudiants socialistes (Mees). Cette liste de candidatures parallèles au sein de Bby est loin d’être exhaustive et les jours à venir seront particulièrement édifiants à ce sujet.



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/2ZBscSv
via gqrds

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire