3 jours sans cour pour accueillir les participants à la journée de l’élevage de Dahra : Les syndicalistes « sanctionnent » Mamadou Diallo son IEF - THIESACTU

Breaking

mardi 23 novembre 2021

3 jours sans cour pour accueillir les participants à la journée de l’élevage de Dahra : Les syndicalistes « sanctionnent » Mamadou Diallo son IEF

L’Inspecteur de l’Education et de la Formation (IEF) de Linguère a décidé de suspendre les cours pendant 72 heures à Dahra pour accueillir les invités du ministre Aly Saleh Diop dans les écoles (primaires et collèges) de sa circonscription et même hors circonscription (enrôlement des lycées). Ce que les enseignants du moyen-secondaire qualifient de violation de prérogatives et de non-respect du découpage des différentes vacances scolaires pour juste faire plaisir au ministre de l’Elevage et ses invités.
3 jours sans cour pour accueillir les participants à la journée de l’élevage de Dahra : Les syndicalistes « sanctionnent » Mamadou Diallo son IEF
En effet, ces derniers seront hébergés dans les salles de classes tandis que les toilettes de ces écoles seront mises à leur disposition. Les syndicats d’enseignants crient au scandale et dénoncent une « forfaiture », tout en exigeant des sanctions.

L’Inspecteur de l’Education et de la Formation (Ief) de Linguère a émis une note d’information à l’endroit des chefs d’établissement, directeurs et directrices de toutes les écoles de la commune de Dahra pour leur demander de vider les classes pendant trois jours. Ce à partir du mercredi jusqu’au samedi pour les besoins de la célébration de la journée nationale de l’Elevage.

Mamadou Alioune Diallo veut en effet offrir trois jours de vacances forcées aux élèves et enseignants de la localité pour pouvoir simplement mettre à l’aise les invités du ministre de l’Elevage. La décision concerne l’élémentaire, le moyen et même le secondaire, un niveau qui ne relève pourtant pas des prérogatives de l’Ief. Lesquels privilèges ne se limitent pas qu’aux établissements du moyen.

«Depuis quand est-ce qu’une fête d’un autre secteur comme l’Elevage devrait entrainer la fermeture des écoles ? Cette fermeture ne serait-elle pas une tentative de faire participer les élèves à l’accueil du président de la République pour saupoudrer l’opinion avec des images faisant croire que le Djolof est derrière Macky Sall alors qu’il n’en est rien? »

Face à ces interrogations du syndicaliste Tamsir Bakhoum, le secrétaire général adjoint du Syndicat autonome des enseignants du moyen et secondaire du Sénégal (Saemss), El Hadj Malick Youm, dit ne pas toujours comprendre en quoi la célébration de la journée de l’élevage peut entrainer la fermeture des établissements scolaires de Dahra. Selon lui, «un Ief n’a pas le pouvoir de faire vaquer les classes pendant 72 heures pour des raisons aussi légères».

Un décret que vient donc «violer l’Ief de Linguère», comme le soutient le secrétaire national à la presse et à la communication du Saemss, Tamsir Bakhoum. Or cette année, et comme le rappelle son camarade syndicaliste, El Hadj Malick Youm, le quantum horaire est arrêté à 1275 heures.

Violation de ses prérogatives
En suspendant les cours dans le secondaire aussi, alors qu’il n’a pas mission à gérer cette étape du cycle scolaire, M. Diallo aurait tout simplement «violé» le décret fixant les missions et prérogatives des Inspecteurs de l’Education et de la Formation (Ief), selon le secrétaire national à la presse et à la communication du Syndicat autonome des enseignants du moyen et secondaire du Sénégal (Saemss), Tamsir Bakhoum.

Ce que El Hadj Malick Youm qualifie de «grosse forfaiture» de la part de l’inspecteur en charge de l’Education et la Formation dans cette partie du Djolof, la commune de Dahra.
«Pour toutes ces raisons, cet Ief mérite d’être sanctionné» estime le secrétaire général adjoint du Saemss.
Le Témoin



from Leral.net - Sénégal https://ift.tt/3oTOHuH
via gqrds

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire