Investitures sur la liste départementale Tivaouane : Le Ps crie au complot et menace - THIESACTU

Breaking

mardi 16 novembre 2021

Investitures sur la liste départementale Tivaouane : Le Ps crie au complot et menace

Le Parti socialiste (Ps) a toujours visé la présidence du Conseil départementale de Tivaouane, ainsi que 7 communes du département de Tivaouane. Mais au finish, en ce qui concerne le département, il s’est retrouvé avec 3 investis éligibles sur les listes. Ce qui n’est pas du goût des responsables du parti, qui ont crié au complot, avant de taper du poing sur la table.
Investitures sur la liste départementale Tivaouane : Le Ps crie au complot et menace
Dès le départ et bien avant la désignation des têtes de listes, le Parti Socialiste (PS) avait clairement affiché son ambition de diriger le Conseil départemental de Tivaouane. Cette candidature à la candidature de Benno Bokk Yaakaar avait été actée par l’instance départementale du parti, qui en avait informé tous les décideurs politiques. Mais finalement, le choix a été porté par le Président Macky Sall sur la présidente sortante, en l’occurrence Seynabou Gaye Touré de l’Alliance pour la République (APR).

Selon Mame Bounama Sall Secrétaire Général de l’Union des coordinations PS de Tivaouane, le parti s’est rangé derrière cette décision qu’il a entièrement acceptée. Mais en ce qui concerne la configuration de la liste et notamment la position du PS, il regrette le fait que Seynabou Gaye Touré Présidente sortante et mandataire de la coalition n’ait pas respecté ses engagements. Et au finish, le parti ne s’est retrouvé qu’avec 3 investis éligibles, les autres étant en position de suppléants ou dans une position non éligible.

Il souligne que le mandataire s’était rapproché de Djiby Kandji secrétaire général adjoint de l’union, et le principe de base était d’octroyer au parti 7 positions éligibles, en l’occurrence les 7 Secrétaires généraux des coordinations englobant les 18 communes du département.

Et la Présidente sortante, qui a confectionné la liste en solo, sans l’implication d’une commission d’investiture, avait même promis de donner au parti un huitième investi en bon rang. Mais en définitive, se désole Mame Bounama Sall, le PS a été fortement lésé car les postes à lui attribués ne reflètent nullement sa notoriété et son poids électoral dans le département.

C’est ainsi qu’il a vigoureusement dénoncé une telle situation, avant d’attirer l’attention de Seynabou Gaye Touré sur la nécessité d’assumer toutes la responsabilité de ses actes dans le cadre de ces investitures.
L’As



from Leral.net - Sénégal https://ift.tt/3nkYsm1
via gqrds

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire