Listes parallèles, révolte affichée du beau-frère et de son chef de cabinet… Le virus de la rébellion infecte l’autorité de Macky Sall - THIESACTU

Breaking

mardi 16 novembre 2021

Listes parallèles, révolte affichée du beau-frère et de son chef de cabinet… Le virus de la rébellion infecte l’autorité de Macky Sall

Au niveau de la coalition Benno Bokk Yakaar, il existe une floraison de listes parallèles. En dehors de plusieurs personnalités membres de l’Alliance pour la République (Apr), il faut surtout reconnaître que des partis membres de la coalition présidentielle – à l’image du Parti socialiste (Ps) –, ont décidé de prendre leur destin en main dans nombre de localités du Sénégal.
Listes parallèles, révolte affichée du beau-frère et de son chef de cabinet… Le virus de la rébellion infecte l’autorité de Macky Sall
Mieux encore, l’autorité de Macky Sall a pris un sacré coup avec la rébellion affichée de son beau-frère Adama Faye ou encore de son chef de cabinet, qui n’est autre que Mame Mbaye Niang qui fera face à Abdoulaye Diouf Sarr, candidat du camp présidentiel à la ville de Dakar

L’autorité du président de l’Alliance pour la République (Apr), président de la coalition Benno Bokk Yakaar et président de la République, est fortement remise en cause par son propre camp. Et pour cause, en direction des élections départementales et municipales du 23 janvier 2022, les listes parallèles au sein de la coalition présidentielle sont légion.

Des personnalités politiques, membres du parti au pouvoir, ont fini de prendre leur indépendance, en se lançant dans la course malgré les injonctions de leur mentor. Il faut rappeler que le Président Sall avait dit à ses lieutenants, qu’il n’accepterait aucune liste parallèle. Ce qui est loin d’être le cas surtout que des partis membres de la coalition Benno Bokk Yakaar, à l’image du Parti socialiste (Ps), ont pris leur destin en main dans plusieurs localités du pays.

Par exemple, au niveau des Parcelles Assainies, malgré le choix du Président sur la personne de Moussa Sy, Mamoudou Wane du Ps a posé sa candidature, en espérant battre le poulain de Macky Sall.

C’est le cas dans des localités électoralement de grande importance, où les listes parallèles sont devenues une véritable réalité. Mieux encore, cette autorité du président de Benno Bokk Yakaar est fortement remise en cause par ceux-là qui défendent ceci :

«Quels que soient les choix opérés par le Président Macky Sall, notre candidature est irréversible». C’est par exemple le cas de son beau-frère Adama Faye, qui est entré en rébellion en portant sur les fonts baptismaux sa propre coalition, avec un maillage du territoire réussi. Car, il est présent dans l’ensemble des départements du Sénégal, même si tout est fait – en suivant la loi ? – pour faire rejeter ses listes.

L’autre flagrante rébellion, n’est autre que celle de Mame Mbaye Niang, chef de cabinet du président de la République, qui a déposé sa liste pour la conquête de la ville de Dakar. Le meilleur est qu’il fera face au candidat choisi par son mentor Macky Sall et qui n’est autre qu’Abdoulaye Diouf Sarr.







Tribune



from Leral.net - Sénégal https://ift.tt/2YOD27o
via gqrds

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire