Sortie de Macky Sall à Paris: L’opposition s’indigne - THIESACTU

Breaking

lundi 15 novembre 2021

Sortie de Macky Sall à Paris: L’opposition s’indigne

La sortie du chef de l’Etat à Paris soutenant que personne ne peut l’intimider, n’a pas échappé aux leaders de l’opposition. Certains comme Ousmane Sonko, Bougane Guèye, Abdoul Mbaye, n’ont pas tardé à réagir à cette attaque faite à l’opposition, en cette période de pré-campagne pour les Locales. Quand Sonko fait état de la peur du Président Sall, Bougane et l’ex-Pm invitent respectivement, Macky Sall à l’humilité et à résoudre les difficultés auxquelles ses compatriotes font face.
Sortie de Macky Sall à Paris: L’opposition s’indigne
«Personne ne peut m’intimider. C’était impossible avant que je ne sois chef d’Etat, a fortiori aujourd’hui que Dieu m’a mis au pouvoir. Il y a des gens qui, si vous les suivez dans leur logique, vous poussent à poser des actes regrettables.» Ces propos tenus par le Président Macky Sall à Paris, lors d’une rencontre avec la communauté sénégalaise en France, ont provoqué la colère de certains leaders de l’opposition. Et ces derniers n’ont pas hésité à lui répondre à travers les réseaux sociaux.

Commentant les propos du chef de l’Etat, Ousmane Sonko, leader du Pastef et membre de la coalition électorale Yewwi askan wi, fait savoir que «ce passage d’une posture offensive, arrogante et méprisante à une attitude défensive et nerveuse, en dit très long sur l’état d’esprit de notre «champion» national, qui devrait certainement intéresser les psycho-politistes».

Pour le leader de Pastef, cette attitude montre que le président de la République a peur. «Il (Macky Sall) confirme, du moins, ce que tous les Sénégalais savaient déjà : borom «O Fañin Fañin fañ fañ fañ ta watiatia» a dorénavant peur», a-t-il écrit. Et d’ajouter : «Chers concitoyens, ce n’est pas le moment de relâcher la pression, mais plutôt de l’accentuer pour en finir avec ce régime de tous les maux. Nous n’en sommes plus loin, Inchallah. Mais rappelez-vous : les félidés ne sont jamais aussi dangereux que quand ils ont peur, a fortiori lorsqu’ils paniquent !».

Réagissant à cette sortie de M. Sall, Abdoul Mbaye a quant à lui, rappelé, «qu’un tigre ne crie pas sa tigritude». Raillant le chef de l’Etat, le leader d’Act soutient qu’il «était plus discret en mars dernier». Et d’avertir : «Qu’il comprenne plutôt que sa vraie protection est la solution aux problèmes des Sénégalais et non en se tapant la poitrine, parce que ses Forces de l’ordre ont brutalement maîtrisé 100 manifestants. Qu’il se méfie de la baisse constante du pouvoir d’achat des Sénégalais et de leur appauvrissement régulier face aux scandales et pratiques illicites qui se multiplient.»

Bougane Guèye Dany et Dethié Fall ont aussi répondu au président de la République. Le leader de Gueum sa bopp l’a invité à faire preuve d’humilité. «La grandeur d’un homme se mesure à son degré d’humilité (…) Alors M. le Président, vous détenez le pouvoir temporel certes, mais la force et la puissance appartiennent à Allah Subhaana Wa Taala.»

Evoquant les manifestations à Dakar du mercredi dernier, suite au renvoi du procès de Barthéle*émy Dias, Dethié Fall estime que le Président Sall «n’a tiré aucun enseignement de ce qui s’est passé le 10 novembre 2021 dans les rues de Dakar». Selon lui, «un chef d’Etat qui se laisse éblouir par tous les pouvoirs qu’il a entre ses mains jusqu’à les rappeler, est juste pitoyable».





Le Quotidien



from Leral.net - Sénégal https://ift.tt/30upA9u
via gqrds

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire