Traqués, arrêtés et emprisonnés, la détresse des Sénégalais vivant en Guinée Equatoriale - THIESACTU

Breaking

jeudi 11 novembre 2021

Traqués, arrêtés et emprisonnés, la détresse des Sénégalais vivant en Guinée Equatoriale

Les étrangers vivant en Guinée Equatoriale ne savent plus à quel saint se vouer. Depuis quelques semaines, ils font face à une rigoureuse traque dont ils ignorent les motivations. A l’image des autres nationalités, les Sénégalais ne sont pas épargnés. Ils sont traqués, arrêtés, malmenés et jetés en prison. Gagnés par la peur, ils lancent un cri de détresse et interpellent le chef de l’Etat, le Président Macky Sall.
Traqués, arrêtés et emprisonnés, la détresse des Sénégalais vivant en Guinée Equatoriale
Que se passe-t-il en Guinée Equatoriale ? C’est la question que se posent de nombreux étrangers vivant dans cette ancienne colonie espagnole. En effet, depuis quelques semaines, les «étrangers» qui y vivent sont victimes d’une pratique qui ne dit pas son nom. Et dans ce lot de personnes en danger, il y a un bon nombre de Sénégalais. Selon des informations que nous avons obtenues auprès de nos concitoyens, une chasse à l’homme a été déclenchée depuis quelques jours dans Malabo la capitale et plusieurs autres villes comme Bata. « Ils procèdent à des arrestations et ne prennent même pas le temps de nous notifier les motifs de ces actes. Le premier jour, ils ont interpellé les gens qui n’avaient pas de papiers de résidence. Donc, des personnes en situation irrégulière. Mais par la suite, ils ne regardent même pas les papiers. Ils font des descentes et procèdent directement à des arrestations », nous informe ce Sénégalais basé à Malabo.

Selon notre informateur, la même situation est notée dans d’autres villes dont Bata. « Ils sont nombreux à se retrouver aujourd’hui en prison. Et ce qu’ils vivent là-bas est insoutenable. Ils sont dans de difficiles conditions et sont maltraités comme des chiens. Ici, les droits de l’Homme ne sont pas respectés et ceux qui ne sont pas du pays en souffrent énormément. Ils maltraitent les gens comme des voleurs ou des meurtriers. Nous avons même eu l’information qu’il y a déjà eu un mort à Bata. Il s’agit, selon nos sources, d’un ressortissant burkinabé. Il a trouvé la mort dans une prison», avance-t-il. Installé dans le pays depuis 2012, notre interlocuteur décrit une situation de désolation, de peur et d’incertitude. « Ici, les gens n’osent même pas sortir. Depuis une semaine, les gens ne sortent presque plus. Ils restent chez eux, craignant des arrestations. Ce ne sont pas seulement les Sénégalais qui en souffrent. Il y a aussi les Maliens, les Tchadiens, les Ivoiriens et les autres nationalités. Les ouvriers ne peuvent pas aller au travail.

Les boutiques sont fermées depuis longtemps. Et ici, ce sont les étrangers qui gèrent pratiquement le commerce », détaille-til. Face à cette situation dont ils ignorent les motivations, les Sénégalais vivant au pays de Teodoro Obiang Nguema lancent un appel au chef de l’Etat sénégalais. «Nous sommes africains, mais nous souffrons dans nos propres pays. Aujourd’hui, ce sont même des Africains qui maltraitent leurs frères africains. Nous sommes ici pour gagner notre pain. Nous travaillons dans ce pays, nous payons ici toutes sortes de taxes. Ils demandent des papiers aux gens, alors que nous ne savons même pas où trouver ces papiers. Même les personnes qui ont des papiers en règle, ne sont pas épargnées. Nous ne comprenons pas ce qui se passe. Nous lançons un appel au Président Macky Sall et à son gouvernement pour qu’ils nous viennent en aide le plus rapidement possible», a lancé ce Sénégalais, optimiste.
L'As

Traqués, arrêtés et emprisonnés, la détresse des Sénégalais vivant en Guinée Equatoriale

Traqués, arrêtés et emprisonnés, la détresse des Sénégalais vivant en Guinée Equatoriale



from Leral.net - Sénégal https://ift.tt/3oe7f8w
via gqrds

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire