Des milliers d’ha dévastés par les feux de brousse en 2020-21 : 45 milliards pour éteindre l’incendie - THIESACTU

Breaking

lundi 13 décembre 2021

Des milliers d’ha dévastés par les feux de brousse en 2020-21 : 45 milliards pour éteindre l’incendie

Ces dernières années, le Sénégal est confronté, à l’image de tous les autres pays, à d’importants feux de brousse. Signe de l’impact des changements climatiques. Face à cette situation, l’Etat a décidé de débloquer 45 milliards pour lutter contre ce fléau et assurer la protection de l’environnement.
Des milliers d’ha dévastés par les feux de brousse en 2020-21 : 45 milliards pour éteindre l’incendie
D'après LeQuotidien, le Sénégal n’a jamais été autant ravagé par des feux de brousse. C’est la preuve ou la conséquence des changements climatiques. Si la région de Matam est la plus touchée, les autres contrées du pays ne sont pas épargnées, poussant l’Etat à mettre en place un système d’acquisition d’unités de lutte fonctionnelle et d’équipements de comités de vigilance. «J‘ai le plaisir d’annoncer la décision du président de la République, d’autoriser pour cette année 2022, un programme exceptionnel inédit d’équipement des services du ministère de l’Environnement et du développement durable, d’un montant de 45 milliards de francs Cfa.

Ce programme concerne l’acquisition de matériels de lutte contre les feux de brousse, le trafic illicite et l’exploitation abusive de bois, le braconnage au niveau des différentes aires protégées et les pollutions», explique le ministre de l’En­vironnement et du développement durable, qui a présidé à Semmé, un Crd sur cette question. A ses yeux, le combat pour la préservation de l’environnement se gagne grâce à l’implication des collectivités locales. «Le président de la Répu­bli­que, Macky Sall, dans sa volonté de mettre le Sénégal sur les rails de l’émergence, a confié à mon département, l’importante mission de reforestation et préservation du potentiel forestier. Cette noble mission ne peut réussir et s’inscrire dans la durabilité, que si l’ensemble des acteurs sont mobilisés à la cause.

C’est pourquoi j’invite les collectivités territoriales à poursuivre et renforcer les efforts de prise en charge de cette action comprise dans les compétences qui leur sont transférées, en accompagnant périodiquement les jeunes et les femmes, pour faire face au fléau qui détruit forage, produits alimentaires, sol, bois, infrastructures», insiste Abdou Karim Sall.

En 2020, 170 feux de brousse ont été déclarés, et 14 000 hectares ont été brûlés. Les régions de Kaffrine, Louga et de Matam ont été les zones les plus touchées.



from Leral.net - Sénégal https://ift.tt/3oMCSru
via gqrds

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire