Grève des Transporteurs, Ressources Gazières, Dauphin Caché, Coût du TER … : Croustillantes révélations de Mamadou Lamine Diallo - THIESACTU

Breaking

jeudi 9 décembre 2021

Grève des Transporteurs, Ressources Gazières, Dauphin Caché, Coût du TER … : Croustillantes révélations de Mamadou Lamine Diallo

Comme à l’accoutumée, le leader du Mouvement Tekki, en la personne de Mamadou Lamine Diallo, n’a pas dérogé à la règle. Son Questekki est bel et bien au rendez-vous de ce mardi. Une occasion pour l’économiste de formation, de disséquer les sujets saillants de l’actualité, à savoir : la grève des transporteurs, l’exportation des ressources gazières, le coût du Ter et l’existence d’un dauphin caché, etc…
Grève des Transporteurs, Ressources Gazières, Dauphin Caché, Coût du TER … : Croustillantes révélations de Mamadou Lamine Diallo
Mamadou Lamine Diallo se pose la question suivante : L’Afrique doit elle se battre pour exporter les ressources gazières ? Cependant, il semble lui-même donner une réponse en affirmant :

«En tout cas, c’est le point de vue du gouvernement de Macky Sall, après que la finance occidentale a indiqué ne plus vouloir financer les énergies fossiles». Le leader du Mouvement Tekki de préciser que, d’abord, les Africains n’ont qu’à rapatrier leurs avoirs détenus hors d’Afrique pour financer leurs économies. Ensuite, faut-il le rappeler, l’exportation de ressources minérales ne résout pas les problèmes économiques. Selon lui, il faut passer à la transformation locale des ressources minérales. On le dit depuis 50 ans, rien n’est fait. Des Sénégalais prennent le pouvoir pour rejeter systématiquement cette perspective.

Mamadou Lamine Diallo de charger le Président : «Macky Sall est contre l’industrialisation du Sénégal, et pour bien le marquer, il a nommé Moustapha Diop, qui ne sait rien faire d’autre que de distribuer l’argent public, pour gérer ce département. J’espère, après la reculade pour rétablir le poste de Premier ministre, il prendra au sérieux l’industrialisation du pays qui figure en bonne place dans la Charte de gouvernance démocratique des Assisses nationales».

Dans cette optique, l’auteur de Questekki ne fléchit pas et durcit le ton, en déclarant que le Président Macky Sall a tourné le dos à la gouvernance vertueuse et sobre, et qu’il cherche à ancrer la famille FayeSall au pouvoir pour l’éternité, avant de rajouter : «Il compte, pour cela, sur certains généraux qui pourront le protéger à plus de 60 ans, puisqu’il a prolongé leur âge de départ à la retraite, comme pour ses magistrats».

Mamadou Lamine Diallo sur la grève des transporteurs : «Le dauphin cache Mansour Faye a-t-il la carrure pour gérer ce dossier ?»

Après les ressources gazières, Mamadou Lamine Diallo s’intéresse à la grève des transporteurs, en soutenant qu’en deux jours, la dizaine de syndicats unis du secteur, ont paralysé le pays, et que notre économie, bien secouée par la Covid, a été fortement touchée.

L’économiste semble plaider pour les transporteurs, avant de mettre à l’index Dakar Dem Dikk : «Que veulent ces travailleurs ? En lisant leur plate-forme revendicative, on se rend compte que les points sont anciens. Le gouvernement n’a jamais voulu les traiter. Ce qu’on appelle les prélèvements illicites est un phénomène connu de tous. Il en est de même de la concurrence déloyale. En fait, c’est la pagaille dans le secteur des transports, une des causes de l’insécurité routière. Voilà que Dakar Dem Dikk, bien subventionnée par l’État, se met à concurrencer le transport interurbain et même sous régional».

Dans cette logique, une autre question s’invite au Questekki du jour, celle liée au coût du Ter. Le leader du mouvement Tekki veut qu’on mette les projecteurs sur le coût réel :

«Que veut le gouvernement ? Nul ne sait, surtout avec l’arrivée du Ter, facturé au peuple à des centaines de milliards, en attendant le tronçon Aibd-Diamniadio. La Cour des comptes devra faire la lumière sur le coût réel».

Après cette parenthèse, l’auteur de Questekki revient sur la question des transports et charge le ministre Mansour Faye. «De fait, les revenus du transport ont baissé, surtout avec la Covid. Les transporteurs pris sous l’étau des prélèvements illicites, n’en peuvent plus. Il faudra soit augmenter les tarifs dans cette période d’inflation, insupportable pour le peuple, ou alors leur garantir une part de marché en s’attaquant à la concurrence déloyale. Le dauphin caché, Mansour Faye, a-t-il de la carrure pour gérer ce dossier ? J’en doute, au vu de ses performances dans le secteur vital de l’eau. Manifestement, Sen’Eau est en dessous de la Sde»








Tribune



from Leral.net - Sénégal https://ift.tt/3DErimj
via gqrds

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire