Sénégal : Le Train express régional démarre ce 27 décembre 2021 - THIESACTU

Breaking

lundi 27 décembre 2021

Sénégal : Le Train express régional démarre ce 27 décembre 2021

Le président de la République Macky Sall procède ce lundi 27 décembre 2021 au lancement de l’exploitation commerciale du Train express régional (Ter). Projet phare du Plan Sénégal émergent (Pse), le Ter est un système de transport de masse de dernière génération. Dans un document, le Bureau d’information gouvernementale (Big) évoque en détaille, les chiffres clés du Ter.
Sénégal : Le Train express régional démarre ce 27 décembre 2021
« D’un coût de 780 milliards FCFA hors taxes dont 76 milliards pour la libération des emprises et 10 milliards d’accompagnement pour les projets sociaux, le Train express régional est le fruit d’un montage financier innovant sur la base d’un crédit à taux concessionnel de 2% étalé sur 25 ans », renseigne le Big. Le financement provient de : Banque islamique de développement (BID) : 197 milliards FCFA ; Banque africaine de développement (Bad) : 120 milliards ; France Total : 196,6 milliards FCFA ; Agence française de développement (Afd) : 65 milliards FCFA ; Trésor public :  53,6 milliards FCFA ; Appui budgétaire : 65 milliards FCFA ; Banque publique d’investissement (Bpifrance) : 13 milliards FCFA et l’Etat du Sénégal qui a fourni le complément.
 
Du point de vue des caractéristiques techniques, précise le Big, le Ter qui fonctionne en bi-mode, électrique et thermique, est doté d’une vitesse de 160km/h, circule sur deux voies standards et une voie métrique de 36 km pour chacune, soit 108 km. Quatorze (14) gares seront desservies sur son itinéraire qui se présente comme suit : Gare de Dakar-Ville de Diamniadio, soit un trajet de 45 minutes. A terme, l’itinéraire sera prolongé jusqu’aux villes de Mbour et de Thiès. Une convention signée avec le Petit train bleu permettra aux voyageurs, à partir de Diamniadio, de se rendre à Thiès par voie ferroviaire.  Selon la même source, la 2ème phase du Ter, soit 19 km de voies supplémentaires, reliera Diamniadio à l’aéroport Aibd en fin 2023.
 
Pour la première phase, le Ter pourra transporter chaque jour, pas moins de 115 000 voyageurs. Les tarifs sont fixés comme suit : Dakar-Thiaroye : 500 FCfa ; Dakar-Rufisque : 1000 FCfa ; Dakar-Diamnadio : 1 500 FCfa. Pour la première classe, il faut débourser 2 500 FCfa. Chaque train possède 4 wagons ayant une capacité maximale de 565 passagers avec deux niveaux de confort. Un train s’ébranle toutes les 20 minutes jusqu’à 22h ainsi que le dimanche.
 
Pour les commodités, Wifi, tablettes de pose d’ordinateur, liseuses et prises de 220 volts à la disposition des voyageurs de la 1ère classe et climatisation pour l’ensemble des voyageurs.

Le Big révèle que 8 500 Sénégalais ont travaillé dans la phase construction du Ter. En plus, 1 000 employés directs ont été recrutés pour l’exploitation du Ter dans le cadre d’une sélection rigoureuse, découlant d’une mise en compétition de 68 500 curriculum-vitae (CV). 2 000 employés indirects ont travaillé pour les services annexes et hors trafic
 
 Par ailleurs, l’Etat du Sénégal a confié l’exploitation à la Société Seter, dans le cadre d’un contrat d’exploitation et de maintenance, pour une durée permettant un transfert effectif de compétences pour que la société nationale prenne le relais. Toutes les infrastructures du Ter appartiennent à l’Etat et sont gérées par la Société nationale de patrimoine Seter. La Société Senter a signé un contrat de gestion (sous-traitance de l’exploitation et de la maintenance) avec la Société Seter. A Seter, l’Etat sénégalais est actionnaire à 34% au capital (les actions de l’Etat du Sénégal sont portées par le Fonsis avec trois administrateurs au Conseil d’administration de Seter. A Senter, précise-t-on, l’Etat sénégalais est actionnaire à 100 % au capital.

La même source signale que sur les 1000 employés, 984 sont des Sénégalais et les 16 autres, des expatriés.
Sur un total de 16 029 personnes affectées par le projet (Pap) identifiées, 16 022 (99,96%) ont été conciliées et 15 231 (95,02%) ont été payées.   
 
En complément des processus d’indemnisation et d’accompagnement social des Pap, l’Etat est en train de mettre à disposition plusieurs sites de recasement dont l’aménagement d’une zone de recasement.
 
Adou FAYE



Source : https://www.lejecos.com/Senegal-Le-Train-express-r...



from Leral.net - Sénégal https://ift.tt/3EoTn1q
via gqrds

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire