Visite de Kristalina Geogieva au Sénégal : La Der/Fj séduit le Fmi - THIESACTU

Breaking

lundi 13 décembre 2021

Visite de Kristalina Geogieva au Sénégal : La Der/Fj séduit le Fmi

La directrice générale du Fonds monétaire international (Fmi) a effectué, samedi 11 décembre 2021, une visite dans les locaux de la Délégation générale à l’entreprenariat rapide des femmes et des jeunes (Der/Fj). Après avoir fasciné Kristalina Geogieva de par les résultats de la Der/Fj et les réalisations des entrepreneurs qu’elle accompagne, Papa Amadou Sarr lui a soufflé qu’un appui supplémentaire du Fmi contribuerait, sans nul doute, à renforcer les politiques de l’Etat du Sénégal en faveur de la jeunesse et des femmes.
Visite de Kristalina Geogieva au Sénégal : La Der/Fj séduit le Fmi
C’est une Kristalina Georgieva visiblement satisfaite et toute joyeuse, samedi dernier au siège de la Délégation à l’entreprenariat rapide des jeunes et des femmes. Pendant environs trois tours d’horloge, la directrice générale du Fmi a été tenue en haleine par les allocutions, panel, pitchs d’acteurs du monde entrepreneurial sénégalais. 

« Depuis 3 ans, la Der/Fj a investi 69 milliards F Cfa, octroyé plus de 130 500 crédits, formé plus de 3 700 bénéficiaires et immatriculé 3 070 unités économiques », a confié Pape Amadou Sarr très en verve à Mme Gergieva.  Avant de lui informer qu’avec les engagements en cours dans leurs institutions financières partenaires, ils vont, d’ici au 31 décembre 2021 atteindre plus de 75 milliards de francs Cfa en volume global de financement.

« Vous avez en face de vous un microcosme de notre écosystème entrepreneurial. Il s’agit de jeunes et de femmes pétris de talents, entreprenants, dynamiques et persévérants. De jeunes et femmes dont le courage et la volonté de réussir ne sont plus à démontrer. De par leurs initiatives entrepreneuriales, ils veulent apporter leur contribution à l’édification d’un Sénégal émergent, d’une Afrique prospère, une Afrique qui innove et qui bouge », présente M. Sarr.

En ce sens, le délégué général a indiqué à la cheffe du Fmi qu’à l’instar des autres partenaires, « un appui supplémentaire d’une institution comme le Fonds monétaire international (Fmi), contribuerait sans nul doute, à renforcer les politiques de l’Etat du Sénégal en faveur de la jeunesse et des femmes ».

A l’en croire, l’implication de plus de partenaires pour la mise en œuvre de la politique de promotion de l’entrepreneuriat des jeunes et des femmes, permettra à la Der/Fj en particulier et au gouvernement du Sénégal en général de se donner les moyens de faire du Sénégal, une terre d’opportunités et d’affaires, un terreau fertile pour les entrepreneurs, d’apporter une réponse appropriée à l’insertion socio-économique des femmes et jeunes et d’améliorer ainsi la qualité de vie des populations.

« Pour finir, je voudrais, encore une fois, au nom de la Der/Fj, de tous nos bénéficiaires et tous les acteurs de l’écosystème entrepreneurial sénégalais, vous remercier pour votre présence à nos côtés en ce jour, avec l’espoir de tisser une relation partenariale durable et bénéfique pour tous », martèle le pilote de la Der/Fj.
 
« Dans un pays comme le Sénégal où 76% de la population ont moins de 35 ans, nous ne pouvons pas réussir notre mandat sans mettre l’accent sur les jeunes et particulièrement sur l’entreprenariat à travers lequel s’exprime leur talent », confie la directrice du Fmi en visite dans les locaux de la Der/Fj.

Qui magnifie, dans la foulée, la vision du président Macky Sall de créer la Délégation générale à l’entreprenariat rapide des femmes et des jeunes qui, dans une courte durée, a su faire des résultats conséquents pour le bénéfice du Sénégal et pour l’Afrique même, dirais-je.

Je voudrais souligner, d’abord, dit-elle, que l’entreprenariat et l’innovation sont importants dans un monde en constante et rapide mutation. Pour elle, ils nous permettent de créer des opportunités dans ce continent où 20 millions de personnes entrent dans le marché de l’emploi chaque année, et de faire face aux défis auxquels nous sommes confrontés notamment le changement climatique.

Le deuxième point, poursuit Mme Georgieva, est lié à votre habilité à améliorer, plus rapidement les choses en développant l’économie formelle au détriment de celle informelle. Car, explique-t-elle, l’économie formelle demande le respect d’un certain nombre d’exigences relatives à l’accès aux financements, à la contribution aux recettes nationales entre autres qui permettent la réalisation d’infrastructure publiques, surtout dans l’éducation, la santé, etc.

Kristalina Gieogieva souhaite la duplication du modèle de la Der à l’échelle continentale

Dans son allocution, la cheffe du Fmi  a saisi cette occasion pour inviter le gouvernement à accompagner davantage le secteur privé et à jouer pleinement son rôle en améliorant le climat des affaires et à permettre aux start-ups de s’adapter aux évolutions du monde et aux exigences de la régulation.

Mme Georgieva également magnifié le rôle joué par la Der/Fj. Elle s’est dit impressionnée par le talent et la détermination des jeunes entrepreneurs. Elle souhaite également que le modèle de la Der/Fj soit répliqué à l’échelle continentale au profit des jeunes, des femmes et du secteur privé des 54 pays.
Bassirou Mbaye


 
 
 



Source : https://www.lejecos.com/Visite-de-Kristalina-Geogi...



from Leral.net - Sénégal https://ift.tt/3IGNhge
via gqrds

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire