Mal-vivre au Sénégal : Sonko, le leader du Yewwi Askan Wi fait le procès de Macky Sall à Sédhiou - THIESACTU

Breaking

vendredi 14 janvier 2022

Mal-vivre au Sénégal : Sonko, le leader du Yewwi Askan Wi fait le procès de Macky Sall à Sédhiou

C’est un Ousmane Sonko très en verve et offensif qui a dressé le réquisitoire contre le président Macky Sall. Il impute tous les scénarii de mal-vivre au Sénégal à l’origine, selon lui, des émeutes du 5 mars 2021. Il dit prendre très au sérieux l’organisation des élections territoriales du 23 janvier prochain qu’il assimile au premier tour de la présidentielle de 2024.
Mal-vivre au Sénégal : Sonko, le leader du Yewwi Askan Wi fait le procès de Macky Sall à Sédhiou
L e leader de la coalition Yewwi Askan wi a foulé le sol de Sédhiou peu après 22 heures. A l’accueil, une foule immense composée de jeunes, moins jeunes, hommes et femmes et même des personnes du troisième âge. Après ce bain de foule dans une longue caravane à travers les artères de la ville, Ousmane Sonko a fait ses amabilités avec les Sédhiois en langue Mandingue.
Du haut du toit de sa luxueuse 8X8 et entouré de Mohamed Ayib Daffé et de Cheikh Tidiane Diédhiou, respectivement candidats à la mairie et au Conseil départemental de Sédhiou, Ousmane Sonko a rappelé le ras-le-bol général à l’origine, dit-il, des événements sanglants du 5 mars 2021 « les événements du 5 mars dernier ont déjoué un complot de Macky Sall.

Ce fut alors un projet de souveraineté et de libération du peuple du Sénégal. 14 personnes avaient trouvé la mort dans les farces de Macky Sall. Populations de Sédhiou, êtes-vous pour la victoire de Macky Sall ? Décidément non et non comme on le constate dans cette immense foule. Ils ont opté pour une stratégie qui consiste à des jeux d’al- liance en se victimisant pour gagner votre sympathie ; il faut les récuser tous et les balayer le 23 janvier 2022 », a martelé Ousmane Sonko avec force.

Les elections locales assimilees au 1er tour de la presidentielle de 2024 !

Il invitera par suite les populations à aller retirer leur carte d’électeur et de sanctionner Macky Sall et sa coalition Benno Bokk Yakaar : « je vous invite à aller massivement retirer votre carte d’électeur qui est sans doute la première arme et de dégager Macky Sall et ses camarades de parti». Ousmane Sonko demande au maire de Sédhiou de faire le bilan de sa gestion et non les investissements de l’Etat « les projets du genre Promoville et Pacasen ne sont pas des réalisations du maire de Sédhiou.

Et ces routes en pavé, c’est même manquer de respect aux populations de Sédhiou, l’Etat doit faire du bitume et la mairie le pavage. Allez demander au maire de faire le bilan de sa gestion à la tête de la municipalité de Sédhiou.

Pendant combien d’années Sédhiou ne peut même pas avoir son stade municipal», s’interroge le leader de YAW qui assimile ces élections territoriales du 23 janvier au premier tour de la présidentielle de 2024. «Ne négligez rien au hasard car ces élections territoriales sont une forme de premier tour tant elles sont déterminantes sur la suite du processus.

Ces élections, c’est un duel entre Macky Sall et Ousmane Sonko. Ensemble, on va le dégager d’ici » promet-il. Par ailleurs, Ousmane Sonko a cloué au pilori la communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO) à la solde de la France, dit-il, contre des pays africains comme le Mali soumis à un embargo.
Sud Quotidien



from Leral.net - Sénégal https://ift.tt/33lOo53
via gqrds

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire