Réactions après ses sorties: Ousmane Sonko fragilise outrageusement le Gouvernement - Par Amadou Bâ - THIESACTU

Breaking

mercredi 19 janvier 2022

Réactions après ses sorties: Ousmane Sonko fragilise outrageusement le Gouvernement - Par Amadou Bâ

La fébrilité et la fragilité de tous les cadres de l'Apr (Ministres, DG, Maires, PCA...) jusqu'au Président Macky Sall, après chaque sortie de Ousmane Sonko, montre à suffisance que tout un Régime tremble devant un seul individu.
Réactions après ses sorties: Ousmane Sonko fragilise outrageusement le Gouvernement - Par Amadou Bâ
Aliou Sall vitupère comme une chèvre qu'on égorge, Cheikh Issa Sall plonge dans le caniveau en bêlant comme un mouton à l'abattoi, Lat Diop glousse toute sorte de fanfaronnades pour se donner du courage à lui-même....et les jacasseries fusent de partout.

C'est effarant comment le leader de Pastef, affublé de nain politique issu du plus fort reste, réussit à imposer sa cadence politique à tout un Gouvernement.

De la sortie de son livre-vision sur la Décentralisation à la proposition audacieuse de monnaie locale complémentaire, comme son soutien au Peuple malien asphyxié par les sanctions iniques et criminelles de la Cedeao, chaque sortie de Ousmane Sonko crée un tsunami politique pour le Gouvernement.

De plus en plus convaincu que Ousmane Sonko, en dépit de tous les manoeuvres et traquenards, est dans une trajectoire victorieuse pour 2024, et qu'il ne faiblira point dans la reddition des comptes, qu'en tant qu'inspecteur des Impôts, il saura traquer et dénicher les milliards détournés, les pontes du Régime redoutent l'appauvrissement et la prison.

Si bien que l'Apr est le premier opposant de Ousmane Sonko et non l'inverse: c'est la seule conclusion qui s'impose.

Et ce fait est inédit dans l'histoire politique du Sénégal.Cette fébrilité effrayante de Macky Sall et de ses partisans risque de les pousser à commettre la faute de trop: le sabotage des élections municipales, notamment à Dakar et Ziguinchor.

Il n'y a pire pour la Démocratie qu'un tyran en sursis: il transforme sa peur en brutalité.

L'Apr et Bby doivent vite se ressaisir et mettre l'accent sur les inaugurations de Macky Sall et le bilan de leurs édiles sortants plutôt que de glosser sur Ousmane Sonko.





Jotna



from Leral.net - Sénégal https://ift.tt/3rxVDPn
via gqrds

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire