Scandale foncier «Touba Almadies»: Une cité…trois louches propriétaires - THIESACTU

Breaking

mercredi 5 janvier 2022

Scandale foncier «Touba Almadies»: Une cité…trois louches propriétaires

Scandale foncier «Touba Almadies»: Une cité…trois louches propriétaires
S’il y a trois facteurs qui risquent d’embraser un jour le Sénégal, c’est bel et bien la bombe foncière, la bombe sociale et la bombe politique, constate "Le Témoin". Et surtout la bombe foncière que le président de la République Macky Sall doit vite désamorcer ! Et mettre hors état de nuire certains hommes d’affaires et opérateurs véreux, qui s’enrichissent illicitement à coups de milliards sur le dos de pauvres « gorgurlous ».

La preuve par la cité « Touba Almadies » située aux Mamelles à Dakar et construite par l’homme d’affaire Cheikh Amar. Une cité fermée regroupant deux blocs d’immeubles, 49 résidences de grand standing et 273 villas. Presque 15 ans après la construction et la vente des villas et immeubles, trois curieux et louches opérateurs s’autoproclament propriétaires légitimes de la cité et se jouent des résidents-acquéreurs. Il s’agit de Cheikh Amar, Tahirou Sarr et Mohamed Ben Salmane (prince saoudien). Preuve par le cas de Mme Sow née Mariéme Diagne qui, à l’époque, a fait un achat de bonne foi auprès de l’homme d’affaires Cheikh Amar. Ce, comme l’atteste l’acte de vente d’une villa signé et délivré par ce même Cheikh Amar.

A sa grande surprise renseigne « Le Témoin » quotidien, Mme Sow s’est levée un beau jour avec une plaque posée sur la porte de sa villa. Ainsi libellée « Propriété : Mohamed Ben Salmane Groupe ». Puis un autre jour du mois de novembre 2021 où un gendarme se disant mandaté par le commandant de la Brigade de Ouakam, a frappé à sa porte pour la sommer verbalement de quitter les lieux. « Parce que Cheikh Amar a vendu toutes les villas à Tahirou Sarr », aurait fait savoir l’homme qui se disait gendarme (Ndrl : Souhaitons que le Haut Commandement va ouvrir une enquête pour identifier cet homme).

Ensuite, un autre jour, un clerc s’est présenté chez certains résidents-propriétaires, pour les inviter à régulariser leur achat auprès de la direction du « Groupe Mohamed Ben Salmane », s’autoproclamant nouvel acquéreur de la cité. En poussant ses investigations, « Le Témoin » a appris que derrière le « Groupe Mohamed Ben Salmane » se cachent de nombreuses hautes autorités de l’Etat, s’activant dans des placements immobiliers et montages fonciers. Toujours est-il que cette cité « Touba Almadies» risque de brûler Dakar, la capitale. Car, des dignitaires de la collectivité Lebou appuyés par des avocats, comptent sonner la mobilisation pour défendre les résidents et sécuriser les villas que Cheikh Amar leur a vendues.



from Leral.net - Sénégal https://ift.tt/3mXB9OM
via gqrds

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire