Forum mondial de l’Eau / Abdoulaye Diagne, Coordonnateur du Meer, matraque Barthélémy Dias et l’invite à un comportement citoyen - THIESACTU

Breaking

lundi 21 mars 2022

Forum mondial de l’Eau / Abdoulaye Diagne, Coordonnateur du Meer, matraque Barthélémy Dias et l’invite à un comportement citoyen

Le Maire de Dakar, Barthélémy Dias a décidé de boycotter la cérémonie d’ouverture du sommet, ce lundi 21 mars 2022, pour, dit-on, protester contre le fait que son institution aurait été mise à l’écart de l’organisation. Alors que la Ville de Dakar est co-organisatrice du Forum mondial de l’Eau avec le gouvernement du Sénégal et le Conseil mondial de l’Eau. Abdoulaye Diagne du Mouvement des élèves et étudiants républicains (Meer), considère que Barthélémy Dias pose à dessein, un acte politique. Mais, il devrait avoir une posture patriotique et un comportement citoyen exemplaire.
Forum mondial de l’Eau / Abdoulaye Diagne, Coordonnateur du Meer, matraque Barthélémy Dias et l’invite à un comportement citoyen
Le 9e Forum mondial de l’Eau se tient ce lundi au Sénégal. Il s’agit d’un rendez-vous important pour le devenir du monde entier et le mieux-être des populations. Mais, le Maire de Dakar, Barthélémy Dias a décidé de rejeter l’invitation, tout en décidant d’organiser un Forum parallèle. Ce qui est considéré comme un paradoxe dans un pays qui attire l’attraction mondiale. D’autant plus que la ville de Dakar, dont il est le maire, est co-organisatrice de ce Forum mondial de l’Eau.

Ainsi, Abdoulaye Diagne du mouvement des élèves et étudiants républicains, très déçu de cette posture, regrette et considère qu’on attendait de Barthélémy Dias, un comportement patriotique et citoyen. Puisque, le forum de l’eau, loin d’être une affaire de «politique politicienne», est d’une dimension internationale. Il regorge de solutions très techniques pour la résolution des problèmes de l’eau dans le monde.

D’après Abdoulaye Diagne, le Président Macky Sall, actuel president de l’Union africaine, mérite beaucoup plus de respect face à ses collaborateurs. « L’intérêt du sénégal doit être mis au devant de la scène face à ces grands événements qui visent à produire des actions de changement à nos pays. Ousmane Sonko a évoqué récemment, la mise en place d’une association des maires du Sénégal, outre que l’AMS existante. Ce qui ne s’est jamais produit dans notre pays. Barthélémy Dias tient aujourd’hui, un forum parallèle. C’est des anarchistes », a-t-il constaté.

Après décryptage des signaux et des multiples actes « politique-politiciens » posés, Abdoulaye Diagne indique que la jeunesse apériste, exigeant de meilleurs modèles de dirigeants, de véritables personnalités politiques, a décidé de faire face. « Nous décryptons très bien tous ces actes politiquement posés. Et, nous ne nous laisserons pas faire. La jeunesse mérite de vrais exemples de personnalités politiques, autres que ces narcissiques opportunistes politiciens professionnels. Si imposer une cohabitation au President Macky Sall est leur objectif, ils nous ferons face. Nous n’allons pas leur laisser le temps de dérouler ces projets occultes et anti patriotiques. Le Sénégal mérite mieux que des querelles politiques. Puisque, les priorités sont ailleurs », a averti Abdoulaye Diagne.

A retenir, le Conseil mondial de l’Eau, organisateur du Forum, avait plusieurs options lorsqu’il s’est agi de désigner le pays hôte de la neuvième édition. Selon son président, Loïc Fauchon, le Sénégal a été choisi pour sa légitimité et ses capacités à accueillir une rencontre de cette envergure. «La stabilité du Sénégal et sa culture démocratique ont été des éléments importants dans la décision du Conseil, lorsque nous avons envisagé plusieurs pays et villes de l’Afrique », indique le secrétariat exécutif du Forum , Loïc Fauchon. En plus, l’image du Sénégal à l’international a beaucoup pesé. En Afrique, relève-t-il, le Sénégal est un pays référence dans certains domaines, notamment de l’eau. Et, la discussion n’a pas été longue pour le choix du Sénégal.»

Loïc Fauchon a rejeté le grief évoqué par Barthélémy Dias. Il renseigne que la Ville a été associée à tout, dans le processus d’organisation du sommet. Pour ce qui est du «mot de bienvenue», il précise que «pour un événement en présence du Chef de l’Etat et de ses homologues, il est de pratique que seul le président de la République prononce une allocution au nom de l’Etat et du peuple sénégalais».

Suffisant pour Abdoulaye Diagne de constater que l’organisation d’un contre-sommet, parallèlement au Forum mondial de l’eau, n’a pas sa raison d’être. Et, le choix du thème de ce contre-sommet: «L’eau à Dakar, Dakar dans les eaux» est une forme explicite de déviance. « L’intention de nuire et d’attirer les attentions sur une politique marginale du maire de Dakar, Barthélémy Dias, décidant de débattre sur les problèmes d’inondations, le défaut d’assainissement et de protection civile est manifeste. Imbu de sa personne et se croyant au centre du monde, Barthélémy Dias, ne respectant aucune règle d’élégance républicaine, en vrai anticonformiste, ne cesse de poser des actes de sabotage », décrypte Abdoulaye Diagne.

Devant cette contradiction de « politiciens », dépourvus de valeurs et d’éthique, les jeunes de l’Apr sont dans une dynamique d’apporter une réplique à la dimension des offenses. Désormais, Abdoulaye Diagne et ses camarades comptent s’ériger en bouclier pour freiner les ardeurs de certains nouveaux maires de l’opposition, qui semblent perdre le contrôle de leurs facultés mentales.





from Leral.net - Sénégal https://ift.tt/n3Fbz6H
via gqrds

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire