Décision du CNRA : Bougane Guèye Dany dénonce la fermeture de Sen Tv et de Zik Fm - THIESACTU

Breaking

vendredi 1 avril 2022

Décision du CNRA : Bougane Guèye Dany dénonce la fermeture de Sen Tv et de Zik Fm

Décision du CNRA : Bougane Guèye Dany dénonce la fermeture de Sen Tv et de Zik Fm
Profitant du lancement de son nouveau concept « Jokko tiñiial Macky », le PDG de D-Média a réagi à la décision du CNRA de fermer sa télé Sen Tv et Zik Fm du jeudi 31 mars à 18 heures au dimanche 3 avril 2022 à 18 heures. D-Média n’aurait pas interdit d’antenne Ahmed Aïdara, le maire de Guédiawaye. Pour le leader de la coalition Gueum Sa Bopp, le gouvernement est toujours dans la lancée de le tuer financièrement, mais ce projet n’aboutira, car il adoptera la résistance quoi qu’il arrive, rapporte "Le Témoin".

Devant les jeunes de Pikine et de Keur Massar, le patron de presse a indiqué que l’acte posé par le CNRA, est « arbitraire». « Je suis surpris par cette décision non motivée, abusive et donc infondée. D’emblée, je m’y oppose de la manière la plus forte parce qu’à ma connaissance, Ahmed Aïdara jouit encore de tous ses droits civiques et politiques. Il demeure un salarié du Groupe Dmédia dont je suis le Président du conseil d’administration et promoteur », a dénoncé, hier, M. Guèye dans un communiqué.

Après avoir « bloqué les comptes de la SEN TV SA depuis plus de 6 mois, dans le but d’asphyxier le promoteur du groupe de Presse pour ses positions contre le despote éclairé Buur Saloum, aujourd’hui le CNRA, bras armé de Benno Bokk Yakhaté, s’obstine à m’ôter le pain de la bouche par une élimination administrative de mes collaborateurs, alors autant définitivement fermer Zik Fm et SEN TV, tentative à laquelle je m’opposerai de toutes mess forces », a-t-il en outre, regretté.

Le fondateur de D-Média de poser des questions à propos de Ahmed Aïdara : « Que lui reproche-t-on ? D’être devenu Maire de la ville de Guédiawaye, chasse gardée de l’intouchable Aliou Sall ? De conserver son emploi après avoir vaincu le frère du tout-puissant président de la République ? ». Le patron du Conseil d’administration de DMédia a ainsi rappelé au président du CNRA, Babacar Diagne et Cie, que « l’Article 12 du Code la presse dit clairement que le journaliste et le technicien des médias doivent défendre la liberté d’information et les droits qu’elle implique, notamment la liberté du commentaire et de la critique, l’indépendance et la dignité de la profession. Cette disposition est, curieusement et opportunément acceptée à des journalistes comme Yakham Mbaye du quotidien national "Le Soleil", Racine Talla et Thierno Amadou Sy de la RTS, Thierno Birahim Fall de l’APS et bien d’autres encore, qui ont fini de choisir le camp présidentiel au détriment du camp de l’information ».

Par conséquent, le leader de la grande coalition Gueum Sa Bopp a semblé reprocher au régulateur de l’audiovisuel, de pratiquer une justice sélective pour le compte du pouvoir exécutif. « Etiez-vous atteint de paresse intellectuelle pour ne pas relever les textes dithyrambiques de Yakham Mbaye le 21 octobre 2021, en faveur de Macky Sall ? Etiez-vous en hibernation circonstancielle lorsqu’en février 2020, monsieur Racine Talla, journaliste et maire comme Ahmed Aïdara, adulait Macky Sall tout en interdisant les plateaux de la télévision nationale aux leaders de l’opposition, dont je fais partie intégrante ? Pourquoi alors demander à Dmedia, injustement et indirectement, de licencier Ahmed Aïdara ? Pourquoi vouloir le priver d’antenne ? Qu’est-ce qui a changé depuis 12 ans ? Pourquoi vouloir dépouiller M. le maire Ahmed Aïdara de ses moyens de subsistance ? », a-t-il interrogé dans la foulée.

« Tout ceci pour dire que je demande à la direction de Dmedia, de ne jamais se plier à des injonctions illégales, pour des questions relatives au management de son personnel et du traitement de l’information », a indiqué le patron de DMédia.



from Leral.net - Sénégal https://ift.tt/158DQbB
via gqrds

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire