Conflit casamançais Pour les partisans de feu Abdou Elenkine Diatta, le président Sall ne voudrait pas d’une paix des braves - THIESACTU

Breaking

vendredi 13 mai 2022

Conflit casamançais Pour les partisans de feu Abdou Elenkine Diatta, le président Sall ne voudrait pas d’une paix des braves

La frange du Mfdc (Mouvement des forces démocratiques de Casamance) de feu Abdou Élenkine Diatta accuse le gouvernement de ne pas vouloir la paix des braves. Les responsables de cette branche du mouvement indépendantiste fidèles à feu Abdou Élenkine Diatta ont fait une déclaration hier mercredi au niveau de leur siège, appelé Mangoucouro, sis au quartier Colobane de Ziguinchor. Il s’est agi essentiellement pour eux, à travers cette sortie, d’accuser le président Macky Sall de ne pas vouloir une paix des braves en Casamance.
Conflit casamançais Pour les partisans de feu Abdou Elenkine Diatta, le président Sall ne voudrait pas d’une paix des braves
À travers cette déclaration lue par Hamidou Djiba, leur porte-parole, ils soulignent que ‘’la paix n’est pas un mot, c’est un comportement’’ et que ‘’cette citation mérite une attention particulière’’.

Concernant justement le conflit casamançais, Hamidou Djiba note que leur mouvement a l’impression que le camp adverse (Ndlr, le gouvernement) n’a rien compris de la réalité de ce problème, il en a fait plutôt une mauvaise analyse et ne veut pas entendre parler de paix des braves.

‘’Et pourtant, c’est Macky Sall, lui-même, qui déclarait que même s’il faut aller à la planète Mars, il le ferait. En réalité, c’était un leurre, nous savions qu’il préparait la guerre contre la Casamance. Macky Sall a opté très tôt pour résoudre la crise casamançaise. Mais qu’il sache que c’est peine perdue’’, a poursuivi Hamidou Djiba selon qui une telle option est illusoire.

Il se demande toutefois si le président de la République ne cherche pas une position de force pour aller enfin à la table de négociation. « Une chose est sûre, cette stratégie n’aura aucun effet bénéfique », soutient le porte-parole des partisans de feu Abdou Elenkine Diatta.

A l’en croire, la position du Mfdc est que ce conflit doit être résolu ‘’sur les bases de la vérité historique et juridique. L’abbé Diamacoune disait toujours que la paix ne se bâtit pas sur du sable mouvant, de l’irréalisme et de l’arbitraire’’.

Selon lui, ‘’si c’est un courage de faire la guerre, il est encore plus courageux de faire la paix. Aujourd’hui, plus que jamais, Macky Sall et ses sbires ont détruit tout cet édifice de paix que nous avons merveilleusement construit’’.

Parlant de l’ancien chef historique l’abbé Diamacoune Senghor que lui et ses amis incarneraient, il soutient que ce dernier n’était pas un homme violent et qu’il aura tout fait pour éviter la guerre en Casamance, ‘’C’était un homme de paix, il ne voulait même pas de guerre. Il posé les jalons d’une revendication basée sur les normes de la non-violence et le respect de la dignité humaine en restant fidèle à son principe tiré de la Bible : tu ne mentiras pas, tu ne voleras pas, tu ne tueras pas’’, rappelle Hamidou Djiba.

Il affirme avec force que c’est grâce à l’abbé Diamacoune que le conflit casamançais est décrit comme étant de faible intensité en comparaison avec ceux du Liberia, de la Sierra Leone, du Congo ou de la Côte d’Ivoire
Le Témoin



from Leral.net - Sénégal https://ift.tt/dQxq0V5
via gqrds

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire