L’APR en eaux troubles à Yeumbeul Sud : La COJER met en garde Oumar Sow contre ses attaques sur Amadou Hott… - THIESACTU

Breaking

jeudi 5 mai 2022

L’APR en eaux troubles à Yeumbeul Sud : La COJER met en garde Oumar Sow contre ses attaques sur Amadou Hott…

Battus lors des dernières élections locales de janvier passé, les apéristes de la commune de Yeumbeul Sud dans le département de Keur Massar, semblent ne pas tirer les leçons de leur échec. Ça vole bas entre les partisans du ministre Amadou Hott et ceux d’Oumar Sow, conseiller spécial du président.
L’APR en eaux troubles à Yeumbeul Sud : La COJER met en garde Oumar Sow contre ses attaques sur Amadou Hott…
Lors de la clôture de leurs activités du mois de Ramadan, le week-end passé, la Convergence des jeunes républicains (Cojer) a élevé la voix pour dénoncer les sorties au vitriol d’Oumar Sow contre Amadou Hott.

«Nous les jeunes, les femmes, les sages et le mixte, nous sommes derrière Amadou Hott. C’est le coordonnateur désigné par le Président Macky Sall, président de l’Apr. Nous défendrons tout responsable choisi par le président de notre parti. À Yeumbeul Sud, c’est Amadou Hott», peste Maguette Ngom, coordonnateur de la Cojer de Yeumbeul Sud.

«Nous allons le défendre partout, l’accompagner et le soutenir. Que les détracteurs de Hott sachent que rien ne sera plus comme avant. Nous n’allons pas les laisser s’attaquer au ministre», avertit Maguette Ngom

«Il est un bon ministre mais il est nul en politique», répliquent les pro-Sow

Les proches d’Oumar Sow n’ont pas tardé à apporter la réplique à leurs camarades de parti. Face à la presse, ils ont exigé l’évaluation de la défaite des élections locales dernières.

«Pourquoi ouvrir les perspectives des élections législatives alors que les causes de la défaite aux dernières élections locales ne sont pas diagnostiquées ? Pourquoi l’avenir de la coalition présidentielle doit être hypothéqué pour le plaisir d’un homme ? Le candidat Amadou Hott était un inconnu à Yeumbeul Sud. Les résultats aux Locales l’ont montré. Certes il est un bon ministre, mais il est nul en politique», cognent-ils.

À les en croire, si Hott ne change pas, la défaite de l’Apr aux prochaines élections législatives est inévitable
Tribune



from Leral.net - Sénégal https://ift.tt/RtL1Wzr
via gqrds

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire