Législatives-Départ de Abdoulaye Diouf Sarr du ministère de la Santé : les conséquences politiques d’un limogeage - THIESACTU

Breaking

mardi 31 mai 2022

Législatives-Départ de Abdoulaye Diouf Sarr du ministère de la Santé : les conséquences politiques d’un limogeage

Le Président Macky Sall voulait donner un nouveau souffle au secteur de la santé en limogeant le ministre Abdoulaye Diouf Sarr. Une décision risquée, à 2 mois des élections législatives, concernant celui qui est 4ème sur la liste nationale de Benno Bokk Yaakaar. Le Quotidien
Législatives-Départ de Abdoulaye Diouf Sarr du ministère de la Santé : les conséquences politiques d’un limogeage
Depuis jeudi, Abdoulaye Diouf Sarr n’est plus ministre de la Santé et de l’action sociale. A deux mois des élections législatives, Macky Sall a décidé de limoger l’ex-maire de Yoff, histoire de redonner de l’énergie au secteur de la santé. La coalition Benno bokk yaakaar (Bby), battue lors des élections locales dans la capitale, était en quête de remontada, même si elle a toujours gagné les scrutins à dimension nationale depuis 2012.

Investi à la 4ème place sur la liste nationale derrière Aminata Touré, Amadou Bâ et Aïda Sow Diawara, Diouf Sarr se retrouve sans poste, une première depuis 2012. Sera-t-il d’attaque pour engager le combat de Dakar ? Est-il gagné par la frustration ? Si ce dernier cas était établi, ce serait un coup dur pour le camp présidentiel.

Dans l’entourage de l’ancien ministre, l’on commence à crier à une campagne de dénigrement au sein de l’Apr. Pourtant, Macky Sall a tout fait pour ne pas générer des frustrations au sein de sa coalition en vue des échéances du 31 juillet. Car après avoir annoncé un remaniement postélections locales, le président de la République, sans doute rattrapé par les calculs politiques liés aux Législatives, a décidé de maintenir sa confiance aux ministres. Mais la pression populaire qui réclamait le départ du ministre de la Santé, était devenue visiblement insoutenable.

Directeur du Coud en 2012, ministre depuis 2014, Abdoulaye Diouf Sarr était devenu l’un des piliers de l’Apr dans le département de Dakar, surtout quand il a été le seul maire apériste à avoir gagné dans la capitale. Cependant, son échec dans sa quête de la Ville de Dakar, le 23 janvier dernier, l’a fragilisé. Sa place dans le gouvernement était en sursis.

Aujourd’hui, dépourvu de poste, Diouf Sarr serait en pleine réflexion même s’il a renouvelé sa fidélité et sa loyauté au président de la République après son remplacement. La question est de savoir s’il pourra revenir dans le gouvernement.

De hauts responsables contactés l’annoncent même comme futur président du groupe parlementaire de Bby. Mais, le coordonnateur des cadres républicains espère toujours revenir dans le gouvernement. Et il aurait des raisons d’y croire en jetant un regard dans le rétroviseur.

En effet, Thierno Alassane Sall, sorti du gouvernement en tant que ministre des Infrastructures après les Locales de 2014, était revenu avec le portefeuille de l’Energie.

Dame Diop a quitté la Direction de Dakar dem dikk à l’issue de ces mêmes élections. Mais, on va le retrouver quelques années après au ministère de la Formation professionnelle.

Donc, il ne faudrait surtout pas vendre la peau de Diouf Sarr avant de l’avoir tué. Un retour dans le gouvernement pour l’ancien de l’Afp est donc possible, et sans doute dans une station moins exposée que celle du ministère de la Santé.

Pour cela, Diouf Sarr sait ce qui lui reste à faire : batailler pour donner une majorité confortable au Président Macky Sall. De plus, comme en 2017, Yoff devra faire la différence pour permettre à Bby de rafler les 7 députés de Dakar. Un score contraire pourrait précipiter la chute du Lébou de 58 ans
Le Quotidien



from Leral.net - Sénégal https://ift.tt/Z1JteAj
via gqrds

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire