Sédhiou : des manifestants menacent d’accueillir le chef de l’Etat en brassards rouges - THIESACTU

Breaking

lundi 30 mai 2022

Sédhiou : des manifestants menacent d’accueillir le chef de l’Etat en brassards rouges

Environ deux cents (200) personnes et toutes couches confondues de la population de Nimzatt, situé dans la commune de Koussy et sur l’axe Sédhiou/Madina Wandifa, ont participé à un sit-in organisé hier, dimanche 29 mai 2022, pour exiger l’achèvement des travaux d’électrification de leur village
Sédhiou : des manifestants menacent d’accueillir le chef de l’Etat en brassards rouges
. Les manifestants dénoncent avoir été abandonnés à leur sort avec des poteaux longtemps déposés sur l’emprise de la voie publique ainsi que des trous creusés à cet effet à l’origine, selon eux, d’un risque potentiel. Nimzatt promet au demeurant d’accueillir le président de la République avec du rouge lors de sa visite de travail dans la région de Sédhiou, annoncée pour la mi-juin.

Il y avait foule dans les rues de Nimzatt hier, dimanche 29 mai 2022. Tous vêtus de rouge, les manifestants réclament l’achèvement des travaux d’électrification de leur localité.

«La population de Nimzatt est estimée à plus de 3.000 habitants, répartie en 120 ménages. Considérant que ce village est situé au bord de la route départementale de Sédhiou/Madina Wandifa et surplombé par des câbles de moyenne tension de la Senelec implantés depuis plus d’une décennie ; considérant que cette localité est dotée d’une école à cycle complet et d’une grande mosquée en chantier, nous populations de Nimzatt, réunies ce dimanche 29 mai 2022, exprimons notre désarroi et notre vive préoccupation face aux lenteurs notées dans le processus d’électrification de notre village», a déclaré Modiba Keïta le président du collectif pour l’électrification de Nimzatt.

Il ajoute qu’«après de multiples promesses non tenues de la part des autorités politiques, l’espoir renait avec l’arrivée des poteaux en béton et le creusage des trous de l’ordre de 150 par des jeunes volontaires du village. Il faut, hélas, noter que depuis plus d’un an, rien n’a encore bougé. La déception et l’inquiétude ne cessent de grandir». Les manifestants qui montrent du doigt les trous béants, relèvent que «ces trous constituent aujourd’hui un piège mortel pour notre bétail et un réel danger pour les populations, surtout pour les personnes en situation de handicap et les personnes âgées. Nous prenons l’opinion nationale et internationale à témoin face à cette situation catastrophique».

Pour sa part, Mme Fatou Diop, une dame manifestement très engagée et assurant les charges de «Bajenu Gox» à la structure de santé de la localité, elle souligne que «l’électricité n’est plus un luxe, mais une nécessité. Etant donné que l’obscurité rime avec l’insécurité, nous interpellons le chef de l’Etat Macky Sall pour nous assurer l’approvisionnement en courant, le plus tôt possible. Ce sit-in, comme la marche pacifique organisée le 31 mai 2021, doit être considéré comme un avertissement, un message fort à l’endroit du président de la République, Macky Sall».

Et Moriba Keïta, le porte-parole du jour et président dudit collectif, de conclure dans la menace : «nous sommes prêts à aller à la vitesse supérieure, en l’accueillant par des brassards, pancartes et foulards rouges lors de sa visite annoncée à Sédhiou en juin 2022 et à boycotter les élections législatives du 31 juillet prochain. Oui à l’équité territoriale ! Non à la discrimination sociale ! Vive la paix, vive le Sénégal !», martèle-t-il sous les ovations du public.
Sudquotidien.sn



from Leral.net - Sénégal https://ift.tt/CLNnP7u
via gqrds

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire