Cohésion nationale : Ñoo Lank dénonce les discours ethnicistes de l’État - THIESACTU

Breaking

mardi 21 juin 2022

Cohésion nationale : Ñoo Lank dénonce les discours ethnicistes de l’État

Le collectif Ñoo Lank estime que s'il existe aujourd'hui des troubles graves à l'ordre public, c'est dû à «l'interdiction illégale et liberticide des manifestations pacifiques organisées conformément à la loi par les organisateurs de Yewwi». Le collectif dit observer «avec consternation et désolation la violation des droits et libertés fondamentaux consacrés par la Constitution comme le droit de manifester, le droit de circuler librement, le droit de culte... sous prétexte qu'il y a un risque de trouble à l'ordre public». Tribune
Cohésion nationale : Ñoo Lank dénonce les discours ethnicistes de l’État
«La démarche du gouvernement en complicité avec son procureur cherchant à détruire l'harmonie ethnique et les groupes sociaux au Sénégal à travers des querelles politiques, des discours à relents et connotation ethnicistes, une discrimination de nos frères sudistes montre tout simplement la volonté du Président Macky Sall d'achever son programme de monarchisation du Sénégal.

Ñoo Lank appelle à la tenue des élections législatives à la date échue, dit non à une 3e candidature du dictateur Macky Sall et invite toute l'opposition, la société civile à l'union pour faire face à cette dictature debout», laisse entendre le collectif qui craint une "rwandisation".

Dans le même sillage, Ñoo Lank appelle les leaders d'opinion et acteurs politiques ainsi que les Sénégalais de tout bord à «plus de retenue pour éviter de sombrer dans des conflits et des violences qui ne sont qu'une forme de manipulation électorale et d'intimidation de la part du pouvoir en place.»

Pour Ñoo Lank, dans la loi, il est clairement mentionné que le préfet peut prendre des mesures qu'exige le maintien de l'ordre mais doit concilier l'exercice de son pouvoir avec le respect de la liberté de réunion garantie par la Constitution.

Ñoo lank dénonce avec la dernière énergie «l'embargo dont sont victimes des leaders de l'opposition et l'arrestation de certains d'entre eux depuis le matin, une entrave très grave dont les conséquences ne sauraient être mesurées. Ñoo Lank condamne avec fermeté la présence excessive des nervis aux côtés de nos forces de défense et de sécurité, ce qui constitue une entrave aux règles les plus élémentaires en matière de sécurité publique des citoyens.

« Nous condamnons aussi l'assassinat de nos compatriotes à Dakar et Bignona, deux décès qui s'ajoutent au bilan macabre de mars 2021 que nous avons appris avec le cœur meurtri et l'usage des balles réelles sur d'innocents citoyens ; ce qui incite davantage le peuple à la résistance, car un peuple frustré ne cédera à aucune forme de violence ou d'intimidation», indique la même source.



from Leral.net - Sénégal https://ift.tt/mJHLeKI
via gqrds

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire