«Door-marteau» financier : les boucliers de Bby portés disparus ! - THIESACTU

Breaking

jeudi 9 juin 2022

«Door-marteau» financier : les boucliers de Bby portés disparus !

«Door-marteau» financier : les boucliers de Bby portés disparus !
Pourquoi les dictateurs et autres chefs d’Etat n’apprennent pas des erreurs politiques de leurs devanciers, s'interroge LeTémoin quotidien. Dommage que notre cher président de la République Macky Sall, souligne le journal, semble n’avoir rien compris aux erreurs de Chefs d’Etat qui ont perdu le pouvoir par des moyens non démocratiques. Car, on ne le lui souhaite pas, mais s’il advenait qu’il se trouvât au bord du précipice, en tout cas dans une situation comparable à celle des émeutes de mars 2021, son entourage politique composé d’opportunistes, de truands, de faux conseillers et autres porteurs de « marteaux » à double tête sera le premier à le lâcher.

Ou alors à le trahir comme ce fut le cas de Wade et ses Wadistes, Karim et ses Karimistes, Khalifa et ses Khalifistes, feu Tanor et ses Tanoristes, Collin et ses collinistes etc. A preuve par les partisans du maire Bamba Fall, de Moustapha Niasse, Idrissa Seck, Augustin Tine, Abdoulaye Baldé, Jean Baptiste Diouf et autres qui s’étaient autoproclamés boucliers de Macky Sall. Mieux, les « jeunes » et militants de Bby se disaient prêts à organiser des contre-manifestations, hier, mercredi 08 juin 2021. Hélas, ce c’était que du « door marteau » financier ! Après avoir « encaissé », certains militants de Bby et autres partisans de l’Apr avaient disparu de la circulation du mercredi de tous les dangers. Nulle part dans le département de Dakar, on n’a constaté l’ombre d’une contre manifestation de Bby.

A l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (Ucad), nous rapporte-t-on, mêmes les membres et leaders du Mouvement des élèves et étudiants républicains (Meer) et de la Convergence des jeunesses républicaines (Cojer) s’étaient terrés dans leurs chambres face aux vagues déferlantes de militants de l’opposition vers la place de l’Obélisque. Pourtant, nous souffle-t-on, le ministre de la Jeunesse, Néné Fatoumata Tall, aurait débloqué des fonds au profit de certains membres du Meer et de la Cojer qui prétendaient organiser des contre-manifestations. « Nous allons montrer aux jeunes de l’opposition que nous sommes plus nombreux qu’eux. Mme le ministre (Ndlr : Néné Fatoumata Tall), vous avez vu combien les jeunes de la mouvance sont nombreux et engagés aux côtés du président Macky Sall. Nous allons regrouper toute la jeunesse de la mouvance mercredi prochain à la place de la nation, pour montrer à l’opposition notre force avant de donner le 31 juillet une majorité éclatante à l’Assemblée nationale au Président » avaient déclaré ces « doorkatou marteau » du Meer et de la Cojer au ministre de la Jeunesse. Hier, bon nombre d’entre eux se sont fait très discrets vis-à-vis d’une très forte mobilisation de l’opposition qu’aucune force de défense ou de sécurité ne pouvait domestiquer ou disperser sans dégâts matériels et corporels. Quant aux partisans de Bamba Fall, on se demande où est-ce qu’ils étaient passés ?



from Leral.net - Sénégal https://ift.tt/wm5z4bU
via gqrds

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire