Risque d’une escalade de violence en perspective des législatives : Le Khalife général de N’diama Pakao appelle au dialogue et à la sérénité - THIESACTU

Breaking

vendredi 24 juin 2022

Risque d’une escalade de violence en perspective des législatives : Le Khalife général de N’diama Pakao appelle au dialogue et à la sérénité

La situation actuelle de violences grandissante au Sénégal, à un peu plus d’un mois des élections législatives, inquiète au plus haut niveau le Khalife général de N’diama Pakao. Cheick El Hadji Sidya Dramé, par ailleurs, président national des Ouléma mandingue du Sénégal et Ambassadeur pour la paix universelle invite l’ensemble des acteurs et de tous bords, à appeler et œuvrer pour éviter le règne de l’insécurité. Au président Macky Sall, El Hadji Sidya demande la libération des personnes arrêtées et à Ousmane Sonko de surseoir aux manifestations de rue.
Risque d’une escalade de violence en perspective des législatives : Le Khalife général de N’diama Pakao appelle au dialogue et à la sérénité
Face à la dégradation de la situation politico-sociale au Sénégal et en perspective des élections législatives du 31 juillet prochain, le Khalife général de N’diama Pakao, Cheick El Hadji Sidya Dramé président national des Ouléma mandingue du Sénégal et Ambassadeur pour la paix universelle a fait face à la presse, mercredi 22 juin à son fief de N’diama et appelé à la retenue et à la cohésion sociale.

D’abord tient-il à présenter ses condoléances suite aux pertes en vies humaines lors des récentes manifestations. «Tout d’abord, je tiens à présenter mes condoléances les plus attristées à tout le Sénégal suite au décès des trois personnes lors des dernières manifestations de rue», déclare-t-il.

Il invite les différents acteurs au dialogue et à renoncer à tout rassemblement préjudiciable à la paix sociale.

«A tous les acteurs politiques, à tous les leaders et anciens de l’administration, les porteurs de voix, je les invite à appeler publiquement au calme et au dialogue avec au premier chef le président Macky Sall. Qu’il prenne l’initiative de le faire car, il a tout à gagner dans ce bras de fer à défaut cette colère populaire pourrait se retourner contre lui. Calmer le jeu politique et veiller à une bonne organisation des élections, c’est vraiment son devoir. A ceux qui veulent également manifester qu’ils renoncent à cela» souligne-t-il avec force.

Cheick El Hadji Sidya Dramé demande dans le même temps au président Macky Sall de libérer les détenus politiques.

«Au nom de la paix sociale, je demande à Macky Sall de libérer les détenus politiques. Et aux leaders religieux d’appeler publiquement au calme comme ils l’ont toujours fait avant que l’irréparable ne se produise», soutient-il.

Le guide religieux et khalife général de N’diama Pakao, président national des Oulémas mandingues du Sénégal et Ambassadeur pour la paix universelle relève aussi que l’insécurité ambiante en cours risque fort de se déteindre sur la fête de Tabaski en vue. «Je demande à tous les Sénégalais de garder le calme et la sérénité car, nous sommes tous témoins de ce qui se passe ailleurs en termes d’insécurité. Et la Tabaski arrive bientôt et ne rime pas avec insécurité», dira-t-il.

A son foyer, des récitals du Saint Soran sont régulièrement organisés pour prier Dieu à garder le Sénégal comme un havre de paix dans un monde tranquille et pour toujours.
Sud Quotidien



from Leral.net - Sénégal https://ift.tt/N0RSgdL
via gqrds

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire