Barthélemy Dias : «Nous ne voulons pas des députés, nous voulons la majorité» - THIESACTU

Breaking

vendredi 29 juillet 2022

Barthélemy Dias : «Nous ne voulons pas des députés, nous voulons la majorité»

En caravane dans les rues de la capitale avec les leaders de la coalition Yewwi Askan Wi, Barthélemy Dias, tête de liste de Dakar, a déclaré qu'ils ne veulent pas des députés mais la majorité. Laquelle majorité leur permettra non seulement de contrôler l'action gouvernementale, mais aussi de voter des lois allant dans le sens d'améliorer les dures conditions de vie des populations.
Barthélemy Dias : «Nous ne voulons pas des députés, nous voulons la majorité»
« Nous ne voulons pas de députés. Ce que nous voulons, c'est que vous nous donniez la majorité qui est entre vos mains. Car, comme le dit l'adage "trop de pouvoir tue le pouvoir"». Tel était le message lancé par Barthélemy Dias, à Dakar.

Selon la tête de liste de Yewwi-Wallu à Dakar, «il y a certains à qui on ne doit pas donner trop de pouvoir et Macky Sall en fait partie : que ça lui plaise ou pas, il devra partir en 2024», a-t-il prédit.

Avant d'ajouter : «Mais d'ici là, ce qu'on vous demande c'est de lui laisser la moitié de son pouvoir et de nous confier l'Assemblée nationale pour que nous puissions vous y représenter. Et la première loi que nous comptons faire voter sera celle de la baisse des prix des denrées. Parce que si la vie est aussi chère aujourd'hui, c'est à cause du train de vie extravagant de Macky Sall et son clan. Vouloir se payer son avion, avoir un gouvernement de 80 ministres, 200 ambassades, 300 agences etc. il devra chercher où aller, car nous n'accepterons plus qu'il pioche dans nos poches pour entretenir son train de vie princier»


Faire revenir la sérénité dans les cœurs

«Le combat que nous menons actuellement, c'est surtout pour les générations futures, parce que nous ne pouvons pas comprendre qu'au moment où le pays regorge de pétrole et de gaz, qu'il puisse s'enfoncer davantage dans la pauvreté. Cela ne découle pas de la volonté divine, mais de la méchanceté et du manque d'empathie de Macky Sall et de son régime», a affirmé Barthélemy Dias.

«La seconde loi que nous comptons faire voter à l'Assemblée nationale est celle qui criminalise l'homosexualité. L'autre loi que nous comptons aussi porter est celle concernant le foncier et l'assainissement. Car, on ne saurait comprendre le fait que l'on puisse naître et grandir au Sénégal et ne pas pouvoir y disposer un lopin de terre», a-til éclairé. «Qu'est ce qui peut expliquer cela ?», s'est demandé Barthélemy Dias.

Avant de répondre : «C'est parce qu'un fonctionnaire ou un affidé du pouvoir de Macky Sall peut à lui seul disposer de 40 ou 50 terrains. Ce sont tous des voleurs, et c'est ce vol que nous comptons aller combattre à l'Assemblée», a assuré Barthélemy Dias.

Il poursuit : «Moi qui vous parle, je suis né et j'ai grandi à la Sicap, et pourtant je vis toujours dans la maison paternelle. Et le système de location-vente qui avait permis à mon père d'avoir un logement à la Sicap, nous comptons nous battre pour le faire revenir en faisant de sorte que les terres puissent retourner aux mains de la Sicap et des Hlm, pour que n'importe quel Sénégalais qui désire un logement ou un terrain puisse l'avoir facilement», a encore promis la tête de liste de Dakar.

Dans le même sillage, Barthélemy Dias de déclarer qu'ils se battront aussi pour que tous les quartiers puissent disposer d'assainissement. «Si vous nous donnez la majorité, Macky Sall sera obligé de laisser tomber son projet de 3ème mandat», a-t-il rassuré. Après avoir exhorté les militants à aller récupérer leur carte d’électeurs, il leur a dit qu'avec ces élections du 31 juillet, ils ont l'occasion de faire revenir la sérénité dans les cœurs.
Tribune



from Leral.net - Sénégal https://ift.tt/k5P8W0J
via gqrds

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire