Diourbel - Installation Comité Électoral La mésentente entre Dame Diop et Souleymane Soumaré éclate au grand jour - THIESACTU

Breaking

mardi 5 juillet 2022

Diourbel - Installation Comité Électoral La mésentente entre Dame Diop et Souleymane Soumaré éclate au grand jour

Les responsables et militants de l’Alliance pour la République (APR) de la commune de Diourbel se regardent en chiens de faïence. Certains n’ont pas pu contenir leur désamour devant les commissaires envoyés par le président de la coalition Benno Bokk Yaakaar pour procéder à l’installation du comité électoral
Diourbel - Installation Comité Électoral La mésentente entre Dame Diop et Souleymane Soumaré éclate au grand jour
Entre le ministre de l’Emploi et de l’Insertion et le directeur général de l’Office national de la formation professionnelle (ONFP), c’est la guerre ouverte. Ces deux responsables politiques de l’APR ont fait éclater au grand jour leur désaccord.

Tout a commencé lorsque le directeur général de l’ONFP a voulu prendre la parole à la suite du ministre Dame Diop désigné coordonnateur du Comité électoral départemental de la coalition Benno Bokk Yaakaar pour les prochaines élections législatives. Les partisans du deuxième nommé ont opposé un niet catégorique à la prise de parole du DG de l’ONFP. Il s’en est suivi des invectives, des empoignades, des injures et certains militants en sont venus aux mains. Un proche du ministre Dame Diop a même brandi un couteau qu’il avait gardé par-devers lui.

Face à ce spectacle déshonorant, le ministre Oumar Sarr, chef de la délégation des commissaires envoyés par le président de BBY, n’avait comme choix que de lever la séance pendant un moment, le temps de se concerter avec l’ensemble des responsables. Après plus de trente minutes de négociations, les responsables de l’APR sont revenus auprès de l’assistance pour délivrer des messages à l’assistance.

Pour le maire de Nguer Malal, dans le département de Louga, “ces élections sont d’une importance capitale pour le président de la République. Nous avons des collègues commissaires qui supervisent d’autres départements. Nous avons dans tous les départements des conflits politiques. C’est tout à fait normal. Il faut oublier ce qui s’est passé. Ce n’est pas Malick Fall, Fatou Diané, Adiou Sène ou Dior Mbengue qui sont en cause, c’est le régime de Macky Sall qu’il faut sauver. Sauver le régime de Macky Sall, pour tous ceux qui sont avertis, c’est sauver le Sénégal. C’est le Sénégal qui est menacé.

Donc, il nous faut taire nos divergences. Quand on est dans une pirogue, on ne prie pas pour en sortir sain et sauf, mais on prie pour que la pirogue ne chavire pas. Et cette pirogue, c’est le Sénégal. Ce qui s’est passé à Diourbel n’est pas spécifique. C’est ce qui existe partout. Dorénavant, il n’y aura plus de leader de la jeunesse de Moustapha Guèye, de Dame Diop et du docteur Souleymane Soumaré. Je vais chercher les numéros des responsables des jeunes de chaque leader et je vais entrer en contact avec lui.

Vous, les femmes, vous êtes la cheville ouvrière et c’est par vous que les élections se gagnent. Ce que nous faisons ici avec les installations des comités électoraux, ce n’est que du cinéma, mais les élections se gagnent dans les maisons, dans les quartiers et au niveau des communes. Et ceux qui ne gagneront pas n’auront rien à dire. Le travail, c’est sur le terrain. Avant de parler des frustrés, parlons de nos frustrés. Ratissez large. Les responsables vont travailler la main dans la main et ont même fini de se donner la main’’.

A sa suite, le chef de la délégation, Oumar Sarr, a révélé que Moustapha Guèye est le coordonnateur du comité électoral. On veut gagner à 80 % dans le département de Diourbel. “Lors d’une réunion qu’on a tenue ensemble, ce n’était pas seulement Dame Diop qui était désigné, mais il y avait d’autres personnes. Je dois dire que je ne suis animé que par une soif de victoire’’, a précisé Souleymane Soumaré.

Ndella Fall, elle, a fait part des peaux de banane et autres crocs-enjambe que le ministre Dame Diop ne cesse de poser sur le chemin de son mentor, le docteur Souleymane Soumaré. Interpellé sur l’incident qui a eu lieu, M. Diop a répondu que c’est dans l’ordre normal des choses. “C’est la marque des grands partis. Il y a le choc des ambitions. C’est dans un compte très positif. Mon rôle consistera à rassembler tout le monde’’, a-t-il dit.

Le maire Malick Fall, investi sur la liste départementale de la coalition Benno Bokk Yaakaar, a demandé à tous les responsables de taire leurs divergences et de n’avoir comme seul et unique slogan “la gagne’’. Un appel pas sincère selon le directeur général de l’Agence pour l’économie et la maitrise de l’énergie (AEME), Saër Diop.

“C’est vous, Malick Fall, qui aviez traité les responsables et militants de la coalition Benno Bokk Yaakaar de tous les noms d’oiseaux, lors de la campagne pour les élections municipales, qui devrez venir demander pardon pour tous les torts que vous nous avez causés’’, a-t-il rétorqué.

Avant la rencontre avec les responsables pour la mise en place du comité électoral départemental, Oumar Sarr et la délégation qui l’accompagnait avaient tenu à rencontrer les fractionnistes conduits par Ousmane Diop dit “Mara Diop’’. Ce dernier, attaché de cabinet du ministre de l’Emploi, a proféré des vertes et des pas mures aux commissaires politiques. Il a fait cas de l’oubli du monde rural dans les nominations aux postes électifs par le régime du Président Macky Sall.

Répondant aux frustrés, Oumar Sarr et sa suite leur ont demandé de regagner les rangs. “Ce sont des élections importantes pour le Président Macky Sall. C’est la question de la survie de son régime. S’il perd ces élections, il ne pourra pas vous nommer aux postes que vous convoitez. Si vous votez contre la liste de Benno Bokk Yaakaar, vous aurez trahi le Président Macky Sall. J’en appelle à votre responsabilité et vous demande de venir intégrer les comités électoraux qui seront mis en place’’, a dit Samba Kanté
Enquete




from Leral.net - Sénégal https://ift.tt/XduRtsy
via gqrds

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire