Face to Face avec Sonko : Quand Mimi Touré se trompe - THIESACTU

Breaking

mercredi 27 juillet 2022

Face to Face avec Sonko : Quand Mimi Touré se trompe

Face to Face avec Sonko : Quand Mimi Touré se trompe
Mimi Touré a pensé mettre sur la table des préalables pour répondre à la demande de débat politique que lui a faite Ousmane Sonko. L’ancien Premier ministre a posé des conditions majeures comme la renonciation par le leader de Pastef à toute forme de violence et la ferme condamnation des injures et insultes publiques proférées contre des autorités religieuses et étatiques du pays. Elle exige aussi qu’il se sépare des auteurs de ces injures. Deuxième exigence, qu’Ousmane Sonko dénonce publiquement le MFDC et qu’il demande aux combattants du mouvement de déposer les armes sans conditions. Qu’il soutienne publiquement notre armée nationale et qu’il reconnaisse que la Casamance est unie et indivisible et que les populations sont toutes des Sénégalaises. Troisième conditionnalité, qu’Ousmane Sonko déclare qu’il respecte les institutions de ce pays et qu’il s’engage à arrêter de les dénigrer et insulter. Dernière condition posée par Mimi : « puisque je soutiens les femmes et les couches démunies, je l’invite à prouver qu’il n’est nullement lié à ce qui lui est reproché (affaire Adji Sarr)». Aminata Touré sait pertinemment qu’elle n’obtiendra pas de réponses de Sonko à ces préalables. Selon les mauvaises langues, ce serait là tout simplement une manière pour l’ancien Premier ministre d’esquiver le débat, voire de le fuir.

Seulement, il est évident que Mimi Touré a raté la réponse à apporter à Ousmane Sonko. La tête de liste de Benno Bokk Yaakaar pouvait se réfugier tout simplement derrière le fait que Ousmane Sonko n’est pas son alter égo dans cette campagne puisqu’il n’est pas tête de liste et n’est pas un candidat. Si la demande émanait de Thierno Alassane Sall de AAR Sénégal, ou de Me Wade de la Grande coalition Wallu, de Sheikh Alassane Sene de la coalition Naatangue Askan Wi, de Oumar Sy de la coalition Yewwi Askan Wi…toute réponse de Mimi Touré aurait été acceptée. Mais en adoptant une telle posture, la tête de liste nationale de la coalition présidentielle donne encore du relief à la posture de Ousmane Sonko, alors que la meilleure démarche, c’était de l’ignorer totalement. Cela dit, il reste qu’à quelque trois jours de la fin de la campagne, la tête de liste de BBY est créditée d’une bonne campagne. Mimi Touré a presque réalisé un parcours sans faute puisque partout,elle a su adapter son discours au contexte local en mettant en avant les réalisations du Président Macky Sall et surtout en faisant entrevoir de brillantes perspectives. Partout, elle a appelé les électeurs de son camp et les Sénégalais à donner une majorité à l’Assemblée nationale au Président Macky Sall pour que ce dernier puisse continuer à inonder de réalisations le pays. Oui, franchement, Mimi a fait une bonne campagne et s’est comportée comme un général. La seule chose qu’on puisse lui reprocher c’est de s’être débinée devant Sonko mais, que voulez-vous, nul n’est parfait !
Le Témoin



from Leral.net - Sénégal https://ift.tt/jdPbxmg
via gqrds

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire