Sedhiou - Mouvement «Goudomp Debout» : Olivier Boucal rejoint Yewwi et flingue Benno - THIESACTU

Breaking

mardi 26 juillet 2022

Sedhiou - Mouvement «Goudomp Debout» : Olivier Boucal rejoint Yewwi et flingue Benno

L’inter-coalition Yewwi Askan Wi-Wallu Sénégal se bonifie avec l’adhésion du mouvement «Goudomp debout» que dirige l’inspecteur principal du trésor Olivier Boucal. Avec armes et bagages, ce dernier dresse un sévère réquisitoire contre le Président Macky Sall et sa coalition.
Sedhiou - Mouvement «Goudomp Debout» : Olivier Boucal rejoint Yewwi et flingue Benno
Face à une foule compacte de militants et de sympathisants toujours présents malgré la pluie battante au meeting, M. Boucal a dénoncé le projet de 3ème mandat du Macky Sall, des faits de torture et d’assassinat et de mal gouvernance. Il balise enfin le boulevard à Ousmane Sonko à qui il demande aux populations du Balantacounda de voter massivement

Jusqu’alors à équidistance entre l’opposition et le pouvoir, le mouvement politique «Goudomp debout» a finalement basculé dans l’inter coalition Yewwi Askanwi-Wallu Sénégal. Son président Olivier Boucal a fait cette déclaration samedi dernier à Goudomp au milieu d’une marée humaine et sous une pluie battante.

«“Goudomp debout“ n’est pas candidat, c’est un mouvement souteneur et nous soutenons la candidature de Yewwi Askan Wi/Wallu Sénégal. Ici, à Goudomp, nous avons battu Benno de 1.300 voix lors des élections locales et je voudrais avoir plus de 3.000 voix de différence cette fois-ci», martèle-t-il.

Manifestement jeune, la tête bien faite et haranguant la foule sous les intempéries, Olivier Boucal n’a pas été tendre avec Macky Sall et la coalition de Benno Bokk Yaakaar citant la violence et le recul démocratique.

«Ce sont des gens qui tuent nos enfants, qui nous maltraitent. Ils nous ont fait reculer de trente ans de démocratie. Sinon, comment pouvons-nous imaginer une liste sans suppléants, une liste sans titulaires dans une élection au Sénégal ? N’écoutez pas les Guignols qui traversent ce département-là. Or, si ce département brûle, ils vont partir et nous laisser seuls» fait-il observer. A l’échelle du département de Goudomp, il soutient que rien de conséquent n’a été fait. «Ils ont l’habitude de dire permettez-nous de continuer notre mandat parce qu’on veut travailler. Je tiens à rappeler qu’il y a quinze communes dans ce département et seule une est de l’opposition, le reste et le conseil départemental sont avec le pouvoir et n’ont absolument rien fait ici».

Le 3e Mandat, Les Tortures, Le Gaz Et Le Pétrole

Le président du mouvement «Goudomp debout» qualifie le projet de troisième mandat de source potentielle d’instabilité. «Donner la victoire à Benno, c’est justement cautionner un troisième mandat dans ce pays. C’est cela qu’il faut refuser et il faut un changement car ce n’est que par cela que le pays va avancer», tranche-t-il.

Au sujet de l’affaire de présence de rebelles à Dakar, Olivier Boucal s’inscrit en faux. «Pour pouvoir justifier que Ousmane Sonko amène des rebelles à Dakar, ils tuent des gens à balles réelles. Or, c’est faux, Ousmane Sonko est un patriote et n’a jamais amené de rebelle à Dakar».

L’odeur du pétrole et du gaz sénégalais a aussi embaumé la foule toujours galvanisée par Olivier Boucal, jeune inspecteur du trésor natif de Goudomp.

«On a découvert du pétrole et du gaz et on vous dit que le Sénégal n’a que 10% et les 90% sont bradés aux puissances étrangères, c’est grave !» conclut-il sous les ovations nourries du public
Sud Quotidien



from Leral.net - Sénégal https://ift.tt/hvV7PD5
via gqrds

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire