Contrôle de l’assemblée nationale : Abdoulaye Seydou Sow dévoile un «plan B» de débauchage de députés «amis» - THIESACTU

Breaking

vendredi 5 août 2022

Contrôle de l’assemblée nationale : Abdoulaye Seydou Sow dévoile un «plan B» de débauchage de députés «amis»

C’est au détour d’une assemblée générale tenue au siège de Benno Bokk Yaakar (BBY) de Kaffrine que le ministre de l’Urbanisme, Abdoulaye Seydou Sow, a révélé ce qu’il conviendrait d’appeler un « plan B » du régime du président Macky Sall pour contrôler l’Assemblée nationale avec une majorité. Une astuce politicienne qui consisterait à aller pécher dans les eaux de l’opposition dont certains membres « sont des amis du régime »
Contrôle de l’assemblée nationale : Abdoulaye Seydou Sow dévoile un «plan B» de débauchage de députés «amis»
En effet, le maire de la ville de Kaffrine entouré des responsables et militants de la coalition au pouvoir pour « jubiler après la victoire de Benno dans la région de Kaffrine », admet qu’au sortir des élections législatives du 31 juillet, le camp du pouvoir est parvenu a engrangé près de la moitié des sièges, avec d’après ses calculs, soit 82 sièges.

« Sur la liste nationale, Benno obtient 47 pour cent des suffrages, ce qui correspond entre 25 et 27 députés, pour les listes départementales, sur 112 on a 57 sièges. Ce qui veut dire que le camp présidentiel s’en tire avec 82 sièges sur un total de 165 », a expliqué le ministre marron-beige. Donc, dit-il, au sujet de la majorité à l’Assemblée, il suffit simplement selon lui de mettre en œuvre de fines manœuvres politiciennes pour combler ce gap et contrôler l’Assemblée nationale.

Pour y arriver, le ministre de l’Urbanisme affirme en substance qu’il faut « aller pécher dans les eaux de l’opposition puisque le pouvoir a des amis dans l’opposition ». Pour ainsi dire que le contrôle de l’Assemblée nationale est une question d’astuces politiciennes — pour ne pas dire de débauchages ! — si l’on sait que l’opposition, surtout la liste de Yewwi, a fait jeu presque égal avec le pouvoir dimanche dernier.

Ce même si elle a été laminée au niveau de la région de Kaffrine selon les estimations faites par Dr Adama Diouf, ministre conseiller, en charge de la lecture de la résolution de l’assemblée générale présidée ce lundi par Abdoulaye Seydou Sow. « Dans le département de Kaffrine, Benno a obtenu 33 .007 voix, devant Yaw qui en récolte 16.980, à Koungheul, Benno engrange 21.638 contre 11541 voix pour Yaw. Dans les autres départements que compte la région de Kaffrine, Benno est en tête avec un grand écart de voix ».

En tout état de cause, les responsables politiques de la mouvance présidentielle sont confiants de « leur » victoire sur les autres listes et se sont même arrogés le droit d’organiser des manifestations pour célébrer leur victoire. C’est le cas à Koungheul avec le maire de la ville, Badou Ly.

Selon cet édile, la victoire de Benno dans le département de Koungheul est sans appel, et « grâce a la mobilisation des jeunes, des femmes et de tous, le camp présidentiel a obtenu de bons résultats électoraux ». Cette assemblée générale aux allures d’un meeting a été le cadre pour l’édile de cette localité, d’inviter les habitants de Koungheul à poursuivre leurs efforts en accompagnant le chef de l’Etat Macky Sall dans ses projets et programmes pour le bien être du département de Koungheul »
Le Témoin



from Leral.net - Sénégal https://ift.tt/UFHyQO8
via gqrds

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire