Fortes pluies et gestion débridée des inondations à Dakar : Quand le calvaire des populations prend racine ! - THIESACTU

Breaking

lundi 8 août 2022

Fortes pluies et gestion débridée des inondations à Dakar : Quand le calvaire des populations prend racine !

Trois personnes décédées : c’est le bilan provisoire des inondations entraînées par les fortes pluies qui se sont abattues sur Dakar et sa banlieue, le vendredi 5 août 2022. Des dommages matériels significatifs, des blocages d’une partie de la circulation et des délestages ont également été déplorés, comme c’est le cas pendant chaque saison pluvieuse. Pour juguler cette situation pénible, le Plan national d’Organisation des Secours (ORSEC) a été activé sur instruction du président de la République. Pour la troisième fois face à des intempéries quasiment insolubles pour l’Etat sénégalais.
Fortes pluies et gestion débridée des inondations à Dakar : Quand le calvaire des populations prend racine !
Après la pluie, c’est le beau temps. Cet adage est loin d’être authentifiée pour bien de Dakarois. Les fortes pluies enregistrées au Sénégal, le vendredi 5 août 2022, ont en effet occasionné beaucoup de dégâts humains et matériels.

Avec plus de 126 millimètres de pluie tombés dans la capitale, le Plan national d’Organisation des Secours (ORSEC) a été déclenché le même jour, sur instruction du chef de l’État Macky Sall. Comme à chaque période hivernale, les dommages subis par les habitants sont légion. Des pertes en vies humaines ont été déplorées à Dakar. Un automobiliste a perdu la vie après avoir été piégé par les eaux sur la Corniche Ouest, vendredi.

Les effets des fortes pluies ont aussi ôté la vie à une petite fille et un adulte, tous deux électrocutés au niveau de la Zone de captage, samedi. Une troisième personne a survécu dans ces mêmes conditions. Elle a été évacuée à l’hôpital, selon le témoignage d’une riveraine, rapporté par nos confrères de Dakaractu.

Dans la nuit du samedi 6 août, les sapeurs-pompiers auraient repêché des eaux de pluie du canal en face de la gendarmerie du Front de terre, un corps sans vie d’un ressortissant guinéen âgé de 15 ans. Ce qui porte le bilan provisoire macabre des inondations à trois décès certifiés dans la capitale sénégalaise.

En plus des pertes en vies humaines, une grande partie de la ville a été bloquée par l’eau de pluie qui a submergé les rues et les routes. Les conducteurs, surpris par les fortes pluies, ont été contraints d’abandonner leurs véhicules, après qu’ils ont été complètement recouverts par les eaux de pluie. Pis, des embouteillages monstres ont bloqué de nombreux axes de circulation jusque tard dans la soirée de vendredi dernier. Voitures englouties, boutiques inondées, maisons envahies par les eaux, entre autres, tel a été le constat amer qui a été fait au niveau de la capitale sénégalaise et sa banlieue.

Mais ce ne fut pas tout. Des coupures d’électricité, à cause de l’inondation du réseau de distribution, ont aussi été notées dans plusieurs quartiers de Dakar, comme Grand-Yoff, les Mamelles, les Parcelles Assainies, Guédiawaye, Pikine ou encore le Monument de la Renaissance africaine, selon la Société nationale d’électricité du Sénégal (Senelec).

Pour pallier ce sinistre, le ministre de l’Intérieur Antoine Félix Diome, a convoqué les parties prenantes du plan de secours d’urgence, le samedi 6 août 2022. Il a présidé de fait la première réunion de l’Etat-major du Plan ORSEC. Afin que les actions à entreprendre soient efficaces, il est demandé aux sapeurs-pompiers, à la Senelec, à l’Office national de l’Assainissement du Sénégal (ONAS), à l’Agence des Travaux et de Gestion des Routes (AGEROUTE), entre autres partenaires techniques déployés sur le terrain depuis vendredi, de faire l’état des lieux pour permettre la mise en place des mesures destinées à soulager les populations.






sudquotidien.sn



from Leral.net - Sénégal https://ift.tt/xpCHczA
via gqrds

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire