Guy Marius Sagna: "Wave utilise des méthodes de précarisation des travailleurs..." - THIESACTU

Breaking

jeudi 1 septembre 2022

Guy Marius Sagna: "Wave utilise des méthodes de précarisation des travailleurs..."

Guy Marius Sagna:
"Hier, Wave a démenti une information.
La bonne information est que Wave ce sont aussi régulièrement des centaines de licenciements de travailleurs essentiellement des jeunes.

Les derniers licenciés, plus d'une centaine datent d'il y a moins dune semaine.

Avant ces licenciements, ces travailleurs ont vu leur salaire - du fait d'affectations arbitraires - passer de 400.000 FCFA à 100.000 FCFA, d'autres de 700.000 FCFA à 80.000 FCFA.

Wave c'est brusquement un coup de fil qui vous dit "vous êtes virés". Entre deux secondes vous devenez chômeurs.

Évidemment le ministre du travail et son chef le président Macky Sall dorment. La question est: ont-ils des amis et militants ou financiers qui ont des sociétés intérimaires ?

Wave dans sa lutte contre Orange Money, Free Money...utilise des méthodes de précarisation des travailleurs comme ses concurrents.

Par exemple Orange money paie à la fin du mois celles et ceux qui sont dans ses kiosques: 50.000 FCFA par mois. Parfois moins.

Les États-Unis (Wave), la France (Orange Money) et la France (Free)...utilisent le continent africain comme terrain de lutte et de chasse: nous africains sommes les gibiers. Oui, nous africains consommateurs et travailleurs.

À vous travailleurs de ces entreprises et aux victimes de ces entreprises : il faut vous battre car personne ne le fera à votre place. Et des gens comme nous vous soutiendront.

À nous Africainnes: les peuples sérieux ne s'enjaillent pas parce qu'il y a Wave, Orange Money, Free...

Les peuples sérieux ne tombent pas en extase devant leur Apple ou leur Samsung. Les peuples sérieux se battent pour avoir leurs propres entreprises. Leur propre souveraineté.

Les peuples sérieux n'abandonnent pas leurs filles et fils face à ces hyènes et ces loups capitalistes. Implantez-vous mais vous respectez les travailleurs et les consommateurs.

Que nous africains nous continuons à être le fromage que se disputent le corbeau et le renard, le gibier que se disputent les lycaons, les hyènes, les tigres: ça suffit!

GMS"



from Leral.net - Sénégal https://ift.tt/6Zc4TWh
via gqrds

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire