Présidentielle de 2024: Diagne Sy Mbengue valide un autre mandat pour Macky - THIESACTU

Breaking

mercredi 16 novembre 2022

Présidentielle de 2024: Diagne Sy Mbengue valide un autre mandat pour Macky

L’ex maire de Tivaouane, Diagne Sy Mbengue, invité dans une émission à la 7TV, n’a pas fait dans la demi mesure pour exprimer sa position sur le troisième mandat qu’on prête au chef de l’Etat. Il estime qu’avec la Constitution de 2016, il appartiendra à Macky de voir s’il va chercher un deuxième quinquennat.
Présidentielle de 2024: Diagne Sy Mbengue valide un autre mandat pour Macky
«Le président Macky Sall est arrivé en 2012 pour dérouler un mandat de 7 ans. Il ne faut pas que les gens oublient qu’il avait dit qu’il allait réduire son mandat de 7 ans à 5 ans. Mais, le Conseil constitutionnel s’y est opposé soutenant que la nouvelle Constitution ne prend pas en compte le mandat de 7 ans. Il faut également se souvenir de la jurisprudence Wade dont la troisième candidature a été validée », fait savoir Mamadou Diagne Sy Mbengue qui estime qu’avec la Constitution de 2016, il appartiendra à Macky de voir s’il va chercher un deuxième quinquennat.

«Mais pour l'intérêt du Sénégal, ma position est qu’il reste pour un autre mandat. C’est mon intime conviction pour ses réalisations et du travail qu’il a effectué. De manière générale, nous de Benno, semblons être pris en otage par l’opinion public », fait savoir le patron de la Sn Hlm.

Commentant le Nemekuu Tour de Pastef, il signale : «Il ne faut pas que les gens sachent que cette période pré électorale n’est ni une zone de non droit ou une période de non anti constitution ». L’Etat, selon lui, doit toujours être là pour veiller au grain. «La loi est là pour les personnes qui ne se conforment pas à la loi. Nous sommes dans un Etat et il faut savoir que les évènements qui s’étaient produits en mars 2021 ne peuvent plus se reproduire ». Il a par ailleurs dénoncé cette nouvelle forme de violence qui s’exerce avec l’opposition.

«Actuellement, c’est comme si personne n’a plus le droit d’afficher son soutien au président Macky Sall. Il y a une nouvelle forme de violence et de militantisme qui s’exerce. Je suis d’accord que quelqu’un ait des ambitions mais on doit laisser aux autres le soin de faire leurs choix. Il y a deux camps : celui du pouvoir et celui de l’opposition. Ce camp est d’ailleurs en train de s’émietter par des annonces de candidatures », fait savoir le coordonnateur de Benno du département de Tivaouane.

«A l’Ena, Sonko etait l’ibadou qui dirigeait nos prières »

Dans l’émission, l’ex maire de Tivaouane a évoqué ses relations avec le Patriote en chef. Des relations qui remontent de leur passage à l’Ecole nationale de l’Administration (ENA). «Ousmane Sonko m’a devancé d’un an à l’Ena mais je le connais parce que j’ai fais un an avec lui. Le Sonko que je connaissais en tant que Ibadou. dirigeait nos prières avec feu imam Tine décédé dans la tragédie du Diola ». Mais charge Diagne Sy Mbengue, «Le Sonko de l’Ena est différent de celui qui a violé le couvre feu pour s’introduire dans un salon qui n’est pas une salle de kinésithérapie ». Pour ce qui est des considérations juridiques et commentaires, il signale, «Laissons à la justice faire son travail ».



from Leral.net - Sénégal https://ift.tt/KyinbTw
via gqrds

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire